Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le premier tour de la présidentielle a montré que les instituts de sondages n'étaient pas encore totalement obsolètes

Le premier tour de la présidentielle a montré que les instituts de sondages n'étaient pas encore totalement obsolètes
© REUTERS/Benoit Tessier REUTERS/Charles Platiau

Selon les premières estimations publiées par les différents instituts de sondage ce dimanche soir, Emmanuel Macron (En Marche!) et Marine Le Pen (FN) sont qualifiés pour le second tour de la présidentielle, qui se tiendra le 7 mai prochain.

Les derniers sondages, publiés trois jours avant la tenue de ce premier tour, avaient estimé que le candidat d'En Marche! et la candidate du FN se qualifieraient pour le second tour de la présidentielle.

Or, lors de précédents scrutins déterminants — dont l'élection américaine et le référendum sur le Brexit — les sondages avaient été fustigés pour ne pas avoir prévu ces résultats.

Tout au long de la campagne électorale française, les sondages ont aussi été critiqués — soupçonnés de se tromper ou de fausser le scrutin.

L'issue de ce premier tour de l'élection présidentielle française est donc une petite victoire pour les instituts de sondages.

En revanche, les prédictions basées sur le big data n'ont pas été confirmées dans les urnes.

Ainsi, la société canadienne Filteris — qui convertit le poids numérique de chaque candidat à la présidentielle en pronostic concernant le résultat de chacun lors du premier tour — avait avancé que François Fillon serait qualifié au second tour de la présidentielle.

Mesure FILTERIS / Euromédiations du 21 avril - 23h50 / #poidsnumérique des candidats à la #présidentielle2017 #Buzz #Bigdata Buzzpol.com

Posted by FILTERIS on Friday, April 21, 2017

D'autres entreprises de big data comme Vigiglobe et Predict My President avaient aussi affirmé que le candidat Les Républicains serait au second tour, selon La Tribune.

Quelques heures après la publication des estimations du premier tour, l'institut de sondage Ifop a publié un tweet moqueur en mentionnant Filteris.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :