Illustration de l'atterrissage d'InSight sur Mars. NASA

  • La sonde InSight de la NASA vient d'atterrir avec succès sur Mars, ce lundi 26 novembre 2018, à 20h54, heure française.
  • Il s'agit du premier engin spatial à se poser sur le sol martien depuis le rover Curiosity en août 2012. 
  • Une mission sans précédent va désormais commencer: écouter les séismes sur Mars provoqués par des impacts de météorites et des mouvements tectoniques pour connaître la structure interne de la planète. 
  • Les scientifiques espèrent comprendre pourquoi certaines planètes rocheuses sont habitables comme la Terre et d'autres non, comme Mars. 

Après un voyage dans l'espace de 548 millions de kilomètres depuis la Californie, la sonde InSight de la NASA vient d'atterrir avec succès sur Mars, ce lundi 26 novembre 2018, à 20h54, heure française.

Dans un tweet publié sur le compte officiel de l'agence spatiale américaine, on peut lire: 

"Je te sens #Mars — et bientôt, je connaîtrai ton cœur. Avec cette atterrissage en toute sécurité, je suis là. Je suis à la maison."

Les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA ont confirmé la réussite de l'atterrissage grâce à des signaux relayés vers la Terre par deux satellites miniatures lancés en même temps que la sonde InSight.

InSight devient ainsi le premier engin spatial à se poser sur le sol martien depuis le rover Curiosity en août 2012. Comme l'avait expliqué Francis Rocard, responsable du programme d'exploration du système solaire au Centre national d'études spatiales (CNES), à Business Insider France, atterrir sur la planète rouge est un exercice très périlleux.

Désormais, l'atterrisseur de 360 kg, qui transporte des instruments scientifiques dont un sismomètre réalisé par le CNES, va commencer une mission sans précédent pendant 24 mois, soit environ l'équivalent d'une année martienne: écouter les séismes sur Mars provoqués par des impacts de météorites et des mouvements tectoniques pour connaître la structure interne de la planète.

Epaisseur de la croûte, épaisseur du manteau à une précision de 5km, noyau liquide ou solide, dimensions et densité du noyau, intensité des séismes... Toutes les informations récoltées pourraient aider les chercheurs à en savoir davantage sur la formation de Mars et comprendre pourquoi la Terre est aujourd'hui habitable, tandis que Mars ne l'est pas.

La planète rouge bénéficiait pourtant autrefois d'une atmosphère dense, semblable à celle qu'on trouve actuellement sur Terre.

Grâce à la planétologie comparée, les scientifiques pourront également en savoir plus sur les origines de la Terre.

Après une pause de 16 minutes après son atterrissage, qui va permettre à la poussière martienne de retomber au sol, InSight va pouvoir déployer ses panneaux solaires, qui lui serviront d'alimentation électrique pour mener à bien sa mission.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un scientifique chinois a modifié génétiquement des bébés sans l'autorisation de son université et a publié les vidéos sur YouTube

VIDEO: Cette lampe fabriquée par une start-up française et primée au CES vous permet de vous connecter à internet par la lumière