Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Sony, Microsoft, Facebook... La liste des entreprises qui se désistent de la Game Developers Conference à cause du coronavirus

Sony, Microsoft, Facebook... La liste des entreprises qui se désistent de la Game Developers Conference à cause du coronavirus
© Official GDC/Flickr/CC

Mise à jour : ce vendredi 28 février, les organisateurs de la Game Developers Conference ont finalement annoncé le "report" de l'évènement "plus tard cet été".

Après le Mobile World Congress de Barcelone, un autre grand événement tech sera-t-il annulé à cause du coronavirus ? La Game Developers Conference (GDC), qui doit se tenir du 16 au 20 mars à San Francisco, accumule les désistements, si bien que la tenue de l'événement semble aujourd'hui compromise. Le dernier en date, ce jeudi 27 février, est celui de Microsoft, qui sur son site annonce remplacer sa participation à la conférence par une série d'événements en streaming vidéo. Le géant américain prévoit notamment de montrer ses dernières avancées en matière de cloud gaming et de technologies de développement.

La GDC est un salon réservé aux professionnels du secteur qui a attiré 29 000 personnes en 2019. C'est notamment là que Google avait dévoilé sa plateforme de cloud gaming Stadia. London Breed, la maire de San Francisco, a déclaré mardi 25 février l'état d'urgence dans sa ville pour faire face au coronavirus, même si aucun cas n'y a été déclaré.

Voici les entreprises qui ont déjà annulé leur présence à la GDC 2020 :

  • Sony
  • Facebook — y compris sa filiale Oculus.
  • EA
  • Microsoft
  • Epic Games — éditeur de "Fortnite" et développeur de l'Unreal Engine.
  • Kojima Productions — Hideo Kojima devait notamment participer à un panel sur la création de son dernier jeu, "Death Stranding".
  • Unity — moteur de jeu notamment utilisé pour "Hearthstone", "Pokémon Go" et "Cities: Skylines".
  • Kowloon Nights — fonds d'investissement dans les jeux indépendants.
  • Les 10 exposants basés en Chine, selon le site de la GDC, qui n'a pas communiqué la liste exacte.

"Si notre évaluation de la situation change, sur la base de nouveaux développements ou d'informations actualisées, nous mettrons rapidement à jour cette déclaration concernant le statut du GDC 2020 en conséquence", peut-on lire sur le site officiel.

Les absents vont laisser un grand vide

Dès le 20 février, Sony et Facebook avaient annoncé leur retrait de la conférence. Le réseau social a d'ailleurs également annulé son événement maison pour les développeurs, F8, prévu en mai à San Jose, en Californie.

Comme le fait remarquer Tom Marks, journaliste à IGN, sur Twitter, les entreprises qui se sont désistées vont laisser un grand vide. Elles représentent la moitié du hall sud du Moscone Center, où se déroule la GDC.

Découvrir plus d'articles sur :