Publicité

Sorare lève 580 millions d'euros, un montant record dans l'histoire de la tech française

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Sorare lève 580 millions d'euros, un montant record dans l'histoire de la tech française
Les fondateurs de Sorare et plusieurs de leurs collaborateurs, dans leurs locaux à Paris. © Sorare
Publicité

Sorare multiplie les contrats et les annonces ces derniers mois. Après une levée de fonds en février, de 40 millions d'euros, et la signature d'un partenariat avec la Liga espagnole début septembre, la startup spécialisée dans la blockchain et le football a procédé à une nouvelle levée de fonds, la plus importante en série B jamais réalisée en Europe. Elle annonce ce mardi 21 septembre avoir récolté 680 millions de dollars (environ 580 millions d'euros), un montant record dans l'histoire de la tech en France, qui surpasse les 500 millions de dollars levés fin mai par Contentsquare.

Cette opération valorise Sorare à 3,4 milliards de dollars au total (2,90 milliards d'euros), ce qui lui permet d'entrer dans le club des licornes, ces startups dont la valeur est estimée à plus d'un milliard de dollars. Menée par le conglomérat japonais SoftBank, la levée de fonds a été réalisée avec la participation de plusieurs sociétés d'investissement, dont l'américain Bessemer Ventures et le français Eurazeo, qui rejoignent des investisseurs historiques tels que Benchmark, Accel et Partech. Des footballeurs comme Antoine Griezmann et le Catalan Gérard Piqué possèdent également des parts au sein de la startup tricolore.

À lire aussi — Les joueurs de la Liga rejoignent la blockchain grâce au français Sorare

Sorare compte utiliser cet argent frais pour "élargir son offre aux 20 meilleures ligues de football du monde" et "s'étendre vers d'autres sports", précise l'entreprise dans un communiqué. "Nous voulons créer un groupe mondial d'entertainment sportif, et possiblement le plus gros", confie Thibaut Predhomme, chef des opérations de Sorare, à Business Insider France. Fondée en 2018, la société s'est spécialisée dans les cartes de footballeurs à collectionner sous la forme de jetons non-fongibles (NFT) sur la blockchain.

Bureau aux États-Unis et recrutement de 100 personnes

Très en vogue, cette technologie permet de garantir l'authenticité et la rareté des cartes, émises en édition limitée et qui peuvent s'échanger sur la plateforme web développée par la startup. Ces cartes offrent aussi la possibilité de constituer des équipes et de participer à un jeu de "fantasy football". En son sein, la valeur des joueurs évolue selon leurs performances lors des vrais matchs du monde réel.

Sorare, qui revendique déjà 150 000 utilisateurs actifs par mois et des partenariats avec 180 clubs de football, entend donc signer avec de nouvelles ligues professionnelles. L'entreprise a aussi pour projet d'ouvrir dans les prochains mois un bureau aux États-Unis, en plus de son siège à Paris. Avec en ligne de mire d'autres sports, comme "le football américain, le basket, le baseball", énumère notamment Thibaut Predhomme.

La startup a déjà recruté outre-Atlantique un ancien ingénieur de Snapchat et une ancienne de la société de VTC américaine Lyft, précise-t-il. Au total, Sorare, qui compte une trentaine de collaborateurs aujourd'hui, entend embaucher une centaine de personnes grâce à cette levée de fonds.

Développement d'une appli mobile

Outre le paiement des licences aux ligues et clubs de football, pour utiliser l'image des joueurs, la licorne française prévoit de lancer des "campagnes marketing ambitieuses avec des partenaires sportifs et des médias reconnus". Enfin, elle veut se développer sur mobile et créer une application dédiée pour ses services.

"Sorare se positionne au croisement de deux secteurs très stimulants : les objets digitaux à collectionner et les fantasy sports", estime Marcelo Claure, CEO de Softbank LATAM cité dans le communiqué. "La croissance enregistrée rien que sur cette année montre bien que l'approche du 'jeu dans le jeu' proposée par Sorare rencontre un écho incroyable chez les supporters de football", ajoute-t-il.

L'entreprise, qui se rémunère en prélevant une commission sur les NFT nouvellement émis et achetés par des fans, a enregistré un volume d'affaires lié à la vente de ses cartes de plus de 150 millions de dollars depuis janvier 2021.

"Nous nous réjouissons du succès que nous avons rencontré jusqu'à présent, mais ce n'est que le début", prévient le CEO et cofondateur de Sorare, Nicolas Julia. La startup, qui assure être déjà rentable, devrait accélérer son déploiement au niveau mondial au cours des prochains mois.

À lire aussi — Les joueurs de l'équipe de France vont pouvoir s'échanger sous la forme de NFTs sur la blockchain

Découvrir plus d'articles sur :