Getty/Chris Hondros

  • Pour la première fois depuis 1999, MSCI et S&P s'apprêtent à changer la façon dont les sociétés tech sont classées sur l'indice S&P 500.
  • Le 28 septembre, un nouveau secteur des "services de communication" remplacera le secteur actuel des télécommunications et intègrera certains des plus gros titres, dont Facebook et Netflix.
  • C'est la deuxième fois depuis 1999 qu'un secteur ajouté, et marque une reconnaissance de la façon dont la consolidation a rapproché les télécoms, médias et internet.
  • Les ETFs qui suivent les secteurs de l'indice S&P 500 seront les plus touchés par ce reclassement, et certains acteurs majeurs sont déjà en train de faire des changements avant son entrée en application.

D'importants changements s'annoncent sur le marché boursier américain.

Le 28 septembre, les indices S&P Dow Jones et GICS créeront un nouveau secteur pour les entreprises des secteurs de la technologie, des médias et des télécommunications, et c'est un changement qui affectera de nombreuses titres parmi les plus importants et populaires sur le marché.

Voici ce qu'il faut savoir.

Que se passe-t-il?

S&P et MSCI vont le secteur des télécommunications existant et créer un nouveau secteur des "services de communication". Ce nouveau secteur comprendra les entreprises qui fournissent des plates-formes de communication, bien sûr, et celles qui exploitent divers types de médias.

Il intègrera également les entreprises du Consumer Discretionary Sector qui sont actuellement rangées dans les sous-secteurs des médias et d'internet, et du marketing direct, ainsi que certaines entreprises du secteur des technologies de l'information.

Selon Wells Fargo, les services de communication seront le secteur le plus important du S&P 500, y pesant pour environ 10 %.

Voici un graphique détaillé de tous ces changements:

Morgan Stanley

Pourquoi est-ce important ?

Apple est actuellement rangé dans le secteur de la technologie et des équipements de communication ("Communications Equipment"). Ces catégories sont déterminées par la classification GICS, pour Global Industry Classification Standard, qui est maintenue par Morgan Stanley Capital International  (MSCI) et Standard & Poor's (S&P).

Cette classification a un sens pour Apple, étant donné que l'entreprise la plus chère au monde continue de tirer l'essentiel de son chiffre d'affaires de la vente diPhones. Mais avec le temps, ces catégories sont devenues plus poreuses pour les autres entreprises tech. Verizon, avec sa filiale média Oath récemment acquise, n'est-elle vraiment qu'une entreprise de télécommunications? Facebook, étant aujourd'hui l'un des plus grands distributeurs mondiaux d'informations, est-il un réseau social ou un média ou les deux?

Le nouveau secteur vise à répondre à ces questions.

Le GICS suit l'évolution de la technologie. Facebook n'existait pas au plus fort de la bulle technologique en 1999, année où MSCI et S&P ont mis en place le GICS.

Ainsi, la reclassification GICS est une sorte de piqûre de rappel destinée aux marchés sur ce que ces entreprises font réellement, et vise à refléter d'où les entreprises tirent la plus grande partie de leur chiffre d'affaires.

"Les frontières entre les médias, les communications et le contenu sont floues", a déclaré David Blitzer, président du comité des indices du S&P Dow Jones Indices. "Il est temps de reconnaître cette convergence et le recoupement des services fournis par ces entreprises."

Le précédent le plus récent pour ce type de reclassement GICS donne également un aperçu des raisons pour lesquelles le "bon" regroupement sectoriel est important.

En septembre 2016, S&P et MSCI ont retiré les sociétés immobilières et certaines fiducies de placement immobilier (FPI) des services financiers pour créer un nouveau secteur.

L'immobilier, depuis sa création en tant que secteur dédié jusqu'au 15 août 2018, n'a presque rien rapporté — 0,5 % — contre 39 % pour les services financiers. Cet écart de performance suggère que les investisseurs se sont concentrés sur des fondamentaux très différents pour ces secteurs autrefois mélangés.

Quels titres seront touchés?

Le changement va affecter certaines des géants tech les plus populaires, dont Facebook et Alphabet. Tous deux passeront de l'ancien secteur de la technologie au nouveau groupe des services de communication. De plus, leur sous-secteur passera de logiciel et services Internet à médias et services interactifs.

Netflix est également en train d'être reclassé. Le titre passe du secteur de la consommation discrétionnaire, où elle vit avec des entreprises comme McDonald's et Ralph Lauren, au nouveau groupe de communication. Disney et 21st Century Fox feront le même transfert.

"La location de DVD n'est pas la seule chose qui vient à l'esprit lorsque Netflix est mentionné ces jours-ci. Les grosses dépenses pour le contenu original et les licences sont un élément clé de son activité. Ainsi, le sous-secteur de Netflix passera de "Internet & Direct Marketing Retail" à  détail à la catégorie des films et divertissements ("Movies & Entertainment") plus appropriée.

MSCI prévoit de publier une liste finale de toutes les actions affectées avant le 28 septembre.

Qu'est-ce que cela veut dire pour le marché?

Les ETFs conçus pour suivre des secteurs spécifiques seront touchés.

Vanguard, l'investisseur à 5100 milliards de dollars qui a, en somme, inventé le fonds indiciel d'actions, a annoncé en mars qu'il créait temporairement des indices de référence personnalisés pour le Vanguard Consumer Discretionary Index Fund, le Vanguard Information Technology Index Fund et le Vanguard Telecommunication Services Index Fund.

"Ces changements n'exigent aucune action de la part des investisseurs ", a déclaré Vanguard dans un communiqué, indiquant qu'il fait le gros du travail dans les coulisses.

BlackRock révise son iShares Global Telecom ETF pour devenir l'iShares Global Comm Services ETF, et change les types de sociétés qu'il suit en conséquence.

"Les titres télécoms de long terme, les "moins sexy" et "quelque peu oubliés" peuvent potentiellement gagner de nouveau en notoriété et en intérêt (voire investissements) chez les gestionnaires de portefeuille à mesure que la reclassification suscite leur redécouverte", a déclaré Chris Harvey, responsable des actions américaine et de la stratégie des quant chez Wells Fargo.

Mais contrairement à la reclassification de l'immobilier, la plupart des investisseurs ne sont pas étrangers à un bon nombre de sociétés en cours de remaniement, comme les actions des GAFN (Google/Amazon/Facebook/Netflix). 

Wells Fargo estime que la reclassification affectera environ 10 % du S&P 500, de sorte que les investisseurs n'ont pas besoin de faire grand-chose en revenant à la case départ. Certaines actions se déplacent, mais leur pondération sur l'indice ne le sera pas, de sorte que le remaniement lui-même ne changera pas grand chose sur le marché.

Version originale: Akin Oyedele/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 'Si vous continuez de travailler, vous allez mourir': les jeunes banquiers de Londres ont plus de crises cardiaques, constatent les médecins

VIDEO: Ces glaces sont faites à partir de crème et d'azote liquide à -196°C — voici comment ça marche