Le premier satellite bulgare de télécommunications a été placé en orbite par SpaceX vendredi 23 juin 2017. Flickr.com/SpaceX

SpaceX peut désormais s'afficher aux côtés de ses confrères américains Uber, Palantir, Airbnb, WeWork et chinois Didi Chuxing et Xiaomi, en intégrant le club très privé des entreprises non-cotées valorisées à 20 milliards de dollars ou plus dans le monde.

Selon le journal américain New York Times, l'entreprise aérospatiale d'Elon Musk a récemment levé 350 millions de dollars de fonds supplémentaires, ce qui porte sa valorisation à 21 milliards de dollars. 

La valorisation de SpaceX a presque doublé depuis 2015, quand Google et Fidelity avaient investi à hauteur d'un milliard de dollars. A l'époque, la société valait déjà 12 milliards de dollars.

Avec SpaceX, l'entrepreneur Elon Musk promet de faire baisser les coûts de lancements de fusées de façon considérable et de rendre ainsi l'exploration spatiale plus abordable. Son argument principal: les fameuses fusées Falcon 9 réutilisables, qui inquiètent notamment l'agence spatiale russe.

Après dix lancements réussis cette année (dont deux avec une fusée déjà utilisée auparavant), le patron de SpaceX Elon Musk vient d'ailleurs de préciser le calendrier du premier tir du lanceur lourd Falcon Heavy — qui correspond à l'équivalent de trois fusées Falcon 9 accolées — de SpaceX, via un tweet.

Le premier lancement se fera au Kennedy Space Center en Floride au mois de novembre prochain. Il s'agit d'un événement très attendu, puisque l'engin est censé être utilisé pour envoyer deux touristes spatiaux au-delà de la Lune.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les succès de SpaceX commencent à inquiéter les Russes

VIDEO: On a testé un cours d'art martial inspiré de Star Wars — vous êtes munis d'un sabre laser lumineux