SpaceX et Blue Origin remportent des contrats avec la NASA pour aider à un retour sur la Lune

Illustration du Starship de SpaceX sur la Lune. SpaceX

Les sociétés spatiales privées SpaceX et Blue Origin ont remporté plusieurs contrats avec la NASA pour aider au développement des technologies nécessaires pour les lanceurs et les atterrisseurs lunaires, rapporte le site SpaceNews.com. Les Etats-Unis ont pour objectif d'envoyer à nouveau des astronautes sur la Lune en 2024, dans le cadre de son programme lunaire baptisé "Artemis". 13 autres entreprises ont été sélectionnées par la NASA dans le cadre de ce partenariat public-privé dont Maxar Technologies, Lockheed Martin ou encore Sierra Nevada Corporation (SNC).

Ces partenariats "feront progresser le secteur spatial commercial et contribueront à mettre sur le marché de nouvelles capacités qui pourraient profiter aux futures missions de la NASA", écrit l'agence spatiale américaine dans un communiqué. Concrètement, les entreprises sélectionnées ne vont pas recevoir de fonds de la part de la NASA. En revanche, elles bénéficieront gratuitement de l'expertise, des installations, du matériel et des logiciels mis à disposition par l'agence. Navigation, moyens de communication, matériaux, technologies d'atterrissage, de propulsion... autant de choses que la NASA doit développer pour renvoyer des humains sur notre unique satellite naturel. 

James Reuter, administrateur associé en charge des technologies spatiales à la NASA, a déclaré dans le communiqué : "l'expérience prouvée et les installations uniques de la NASA aident les entreprises commerciales à développer leurs technologies à un rythme compétitif." Et d'ajouter : "nous avons identifié les domaines technologiques dont la NASA a besoin pour les missions futures, et ces partenariats public-privé accéléreront leur développement afin que nous puissions les mettre en œuvre plus rapidement."

A lire aussi — Aucun homme n'est allé sur la Lune depuis plus de 45 ans et les raisons sont surtout politiques

SpaceX remporte 2 contrats, BlueOrigin 3 

SpaceX, l'entreprise spatiale fondée par Elon Musk a remporté deux contrats : le premier avec le Kennedy Space Center, pour continuer à développer des technologies pour l'atterrissage sur la Lune de grands véhicules comme le Starship en cours de développement, le second avec le Glenn and Marshall Center pour travailler sur le transfert de propergol — produit de propulsion constitué d'un mélange de comburant et de combustible — dans l'espace. "Nous pensons que la flotte de fusées et d'engins spatiaux de pointe de SpaceX, y compris le Falcon Heavy et le Starship, font partie intégrante de l'accélération des plans lunaires et martiens de la NASA", a déclaré un porte-parole de SpaceX à SpaceNews.

A lire aussi — On connaît plus précisément l'âge de la Lune

Blue Origin, fondée par Jeff Bezos, a quant à elle remporté trois contrats : le premier, avec le Johnson Space Center et le Goddard Space Flight Center, concerne le développement d'un système de navigation pour pouvoir atterrir de façon plus précise; le deuxième, avec le Johnson and the Glenn Research Center, concerne le développement d'une pile à combustible pour l'atterrisseur; enfin, le troisième, en partenariat avec le Marshall Space Flight Center et le Langley Research Center, implique de travailler sur des matériaux à haute température pour des pièces de moteur destinées à être utilisées sur les atterrisseurs lunaires.

Pour les Etats-Unis, envoyer à nouveau des hommes sur la Lune constitue un point d'étape "pour apprendre et développer les techniques et l'expérience nécessaires pour envoyer l'Homme sur Mars", avait expliqué à Business Insider France Francis Rocard, responsable des programmes d'exploration du système solaire au Centre national d'études spatiales (CNES).

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ce que serait la Terre sans la Lune

VIDEO: Voici comment savoir si vous êtes accro aux réseaux sociaux