SpaceX et la NASA veulent intercepter des objets interstellaires

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

SpaceX et la NASA veulent intercepter des objets interstellaires
Le mystérieux objet interstellaire Oumuama n'a pas encore livré tous ses secrets. © European Southern Observatory/M. Kornmesser/Handout via Reuters

Le premier objet interstellaire connu, Oumuamua, a été repéré le 19 octobre 2017. Un peu moins de deux ans plus tard, un autre visiteur externe a été découvert, baptisé par la suite 2I/Borisov. Il y a eu un certain nombre de théories différentes sur Oumuamua, y compris des affirmations de professeurs de l'Université de Harvard selon lesquelles il pourrait s'agir d'une sonde extraterrestre à énergie solaire.

Cependant, de nouveaux articles publiés dans une revue de l'American Geophysical Union suggèrent qu'il pourrait s'agir d'un morceau de planète appartenant à un système solaire différent. Selon une étude de l'Initiative for Interstellar Studies (i4is), environ sept objets interstellaires pénètrent dans le système solaire chaque année. Les scientifiques travaillent donc sur des missions visant à les intercepter.

À lire aussi — Des objets interstellaires traversent régulièrement le système solaire, selon une étude

Dans un courriel adressé à Universe Today, Andreas Hein, de l'Initiative for Interstellar Studies, a déclaré que les objets interstellaires "feront également la lumière sur l'inventaire et l'abondance des molécules prébiotiques inhérentes à ces objets. Dans le scénario le plus optimiste, ils pourraient même révéler des traces de vie éteinte (ou existante) sous la forme de biosignatures moléculaires."

Missions d'interception d'objets interstellaires

Depuis Oumuamua, différentes initiatives ont vu le jour pour étudier les objets interstellaires, notamment le projet Lyra des chercheurs de l'i4is et les études de la NASA et de SpaceX. Cependant, les chercheurs de l'i4is sont bien conscients que la technologie actuelle est limitée. "Voyager 1, l'objet le plus rapide que l'Humanité ait jamais construit, a une vitesse excédentaire hyperbolique de 16,6 km/s", indiquent-ils dans leur étude. "Comme 1I/'Oumuamua quitte déjà notre système solaire, tout engin spatial lancé à l'avenir devra le poursuivre."

En septembre 2020, la NASA a choisi SpaceX, dirigée par Elon Musk, pour fournir des services de lancement pour sa sonde de cartographie et d'accélération interstellaire (IMAP). Le lancement de la mission est prévu en octobre 2024. Le mois dernier, la NASA a annoncé qu'elle collaborerait également avec SpaceX sur SPHEREx, un nouveau projet de 99 millions de dollars qui cartographiera la création de l'univers.

En 2019, l'Agence spatiale européenne a également annoncé un nouveau projet appelé "Comet Interceptor", qui vise à se rendre sur une comète qui n'a pas encore été découverte.

Une équipe travaillant sur une initiative appelée Breakthrough Starshot et qui avait déjà collaboré avec feu Stephen Hawking, développe également un laser de 100 gigawatts pour propulser une sonde vers un autre système stellaire.

Version originale : Abraham Andreu/Business Insider España

À lire aussi — Des astronomes ont capturé une nouvelle image plus détaillée de la comète interstellaire qui va bientôt s'approcher de la Terre

Découvrir plus d'articles sur :