Le fondateur de Tesla et SpaceX, Elon Musk, s'exprimant lors d'un événement d'inauguration organisé par "The Boring Company" sur le tunnel d'essai d'un réseau de transport souterrain proposé dans le comté de Los Angeles, à Hawthorne, en Californie, le 18 décembre 2018. Robyn Beck / Pool via REUTERS

On l'a appris vendredi 11 janvier par le Los Angeles Time : l'entreprise spatiale d'Elon Musk a décidé de se séparer de 10% de ses employés. Dans un document exigé par la loi californienne, la société a annoncé la suppression de 577 postes au sein de son siège à Los Angeles.

"Cette décision est prise uniquement en raison des défis extraordinairement difficiles qui nous attendent. Elle ne serait pas nécessaire sinon", a déclaré un porte-parole de SpaceX dans un communiqué envoyé à Business Insider US.

L'entreprise a refusé de donner un nombre précis de personnes qui perdraient leur emploi, bien qu'il reste plus de 6 000 employés après ces licenciements. Cela suggère que près de 700 postes ont été supprimés, compte tenu du dernier bilan déclaré par l'entreprise. Un ingénieur de fusée et entrepreneur non affilié à SpaceX a suggéré sur Twitter que 850 personnes avaient été licenciées.

"Quand on parle de 850 licenciements dans toute l'entreprise, c'est impossible que même la meilleure entreprise en matière de décisions d'embauche/de licenciement ne commette pas de nombreuses erreurs concernant ceux qu'ils ont gardés et ceux qu'ils ont licenciés."

Vous trouverez des informations détaillées sur la plupart des licenciements dans un document légalement mandaté que SpaceX a envoyé au département du développement de l'emploi de la Californie. Business Insider a obtenu une copie du document: il indique que SpaceX envisage de licencier 577 personnes au sein de son siège à Hawthorne — une ville située dans la région de Los Angeles —, et répertorie les postes.

Le graphique ci-dessous récapitule les principaux types d'emplois que SpaceX envisage de supprimer et le pourcentage des 577 personnes licenciées pour chaque emploi:

SpaceX a annoncé la suppression de 577 postes au siège de la société à Hawthorne, en Californie. Samantha Lee/Business Insider

Les techniciens — un rôle essentiel dans toute entreprise qui construit des fusées —constituent la plus grosse part des employés licenciés, avec 174 postes supprimés (30,2% de tous les licenciements à Hawthorne). Les ingénieurs arrivent en deuxième position  avec 97 emplois supprimés, soit près de 17% des effectifs licenciés localement.

Les gestionnaires et les superviseurs représentent ensemble environ 7% des mises à pied à Hawthorne. Les postes énumérés sous "Autres" incluent les baristas, plongeurs, chauffeurs,  recruteurs, rédacteurs et un enquêteur.

Cette réduction importante des effectifs n'est pas la première de SpaceX qui avait déjà licencié des centaines d'employés en juillet 2014.

Elon Musk a laissé entendre que SpaceX réorientait ses ressources vers deux projets clés: un système de lancement pour atteindre Mars appelé Big Falcon Rocket (ou BFR ou Starship/Super Heavy) et Starlink, un projet d'internet par satellite.

La déclaration fournie à Business Insider par un porte-parole de SpaceX a notamment justifié les licenciements par ce changement: "Pour continuer à répondre aux besoins de nos clients et pour réussir à développer des engins spatiaux interplanétaires et un Internet global basé sur l'espace. SpaceX doit devenir une entreprise plus légère". 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : SpaceX licencierait 10% de ses effectifs

VIDEO: Cette carafe innovante devrait vous permettre de conserver une bouteille de vin plus de 12 jours