Elon Musk, SpaceX, Mars

Elon Musk présente son projet de colonisation de Mars le 27 septembre 2016. REUTERS

Lors d'une conférence avec des journalistes, lundi, Elon Musk a annoncé que SpaceX allait envoyer deux investisseurs privés en mission autour de la Lune pour une semaine environ.

"J'espère que cela va contribuer à ce que les gens soient vraiment emballés à l'idée d'envoyer de nouveau des gens dans l'espace lointain", a indiqué Elon Musk.

Les deux passagers ne sont pas prêts à révéler leur identité ou d'autres détails sur leur parcours, a précisé l'entrepreneur. Toutefois, il a indiqué que ces deux futur touristes spatiaux se connaissent, sont des citoyens privés, et prennent ce voyage "très sérieusement".

"Ils ont déposé des arrhes significatives", a indiqué Elon Musk.

Si Musk n'a pas donné le coût de la mission, prétextant que c'est confidentiel, il a estimé le prix à "un peu plus" qu'une mission avec équipage vers l'ISS à bord de la navette Dragon 2. D'après Space News, chacune de ces missions coûte environ 300 millions de dollars.

"Il y a un marché pour au moins un ou deux de ces voyages par an", estime Elon Musk, qui pourrait ainsi générer 10 à 20% du chiffre d'affaires annuel de SpaceX avec ces missions. 

Musk a émis toutefois une réserve. 

"Si la NASA veut s'occuper de cette mission, la NASA aura la priorité."

L'agence spatiale américaine, dont SpaceX est sous-traitant pour des missions avec équipage et cargo vers l'ISS, a dit à Business Insider dans un communiqué par email qu'elle "saluait les efforts de ses partenaires industriels d'aller plus loin".

La NASA semble vouloir continuer à développer ses propres équipements pour des missions dans l'espace lointain.

"La NASA change la manière dont elle conduit ses partenariats commerciaux pour aider à développer une économie spatiale américaine forte et permettre à l'agence de se concentrer sur le développement de la fusée de prochaine génération, pour aller au-delà de la Lune et explorer l'espace", dit le communiqué.

Déroulé de la mission sur la Lune 

Falcon Heavy. SpaceX

L'équipage devrait partir sur une version autonome du vaisseau Dragon 2 de la société — semble-t-il sans pilote humain. 

"Il y aura des entraînements pour des procédures d'urgence", a dit Elon Musk.

SpaceX ambitionne de lancer la mission au quatrième trimestre de 2018 depuis le Falcon Heavy — un nouveau système de fusée que la société espère inaugurer en 2017.

La mission privée partirait de la rampe de lancement 39A à Cap Canaveral — la même dont son partie les astronautes des missions Apollo dans les annes 60 et 70.

De là, Elon Musk dit qu'ils vont "frôler la surface de la Lune" dans une grande boucle, passer la Lune, entrer dans l'espace lointain, puis de revenir sur Terre.

Interrogé par la presse sur les risques de cette mission, Elon Musk dit que l'équipe de deux personnes n'était "certainement pas naïve".

"Je pense qu'ils y vont avec les yeux ouverts, conscients qu'il y a un peu de risque ici. Nous faisons tout pour minimiser ce risque, mais il n'est pas de zéro.", précise Elon Musk.

En route pour Mars

S'il manque de nombreux détails sur cette mission, y compris la question du feu vert de l'autorité américaine de l'aviation, la réaction immédiate d'au moins un expert de l'industrie était positive. 

"C'est une annonce excitant de la part de SpaceX qui va faire avancer les choses en matière d'exploration spatiale", a indiqué Phil Larson, ancien de l'administration Obama et ex-employé de SpaceX, à Business Inisder. "Ce sera aussi une étape décisive vers une éventuelle exploration humaine de Mars, qui est l'objectif ultime de tout le monde."

"Cela va montrer que l'industrie spatiale commerciale des Etats-Unis est prête à aller au-delà de l'Orbite terrestre basse, pas dans 10 ans mais maintenant."

"Cela a du sens pour la NASA de nouer plus de partenariats innovants avec ces entreprises, permettant au gouvernement de se concentrer sur la recherche technologique spatiale nécessaire pour réduire le coût des activités dans l'espace."

Version originale: Dave Mosher/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les ballons internet d'Alphabet viennent de faire une avancée majeure

VIDEO: Pourquoi y a-t-il toujours autant de problèmes avec la connexion Bluetooth?