SpaceX a récupéré avec succès sa capsule Crew Dragon, voici pourquoi cette phase était cruciale

Une illustration montrant la navette Crew Dragon de SpaceX revenant de son orbite vers la Terre et résistant à un échauffement intense après son entrée dans l'atmosphère. SpaceX/YouTube

La phase la plus difficile de la répétition générale d'Elon Musk pour le vol spatial de la NASA vient de se terminer. Ce vendredi 8 mars 2019, SpaceX, la société spatiale fondée par Elon Musk, a récupéré son nouveau vaisseau spatial commercial de sept places appelé Crew Dragon. Vous pouviez suivre l'événement en direct sur YouTube. Le véhicule de 6,35 tonnes en forme de cône de SpaceX a été lancé depuis le Centre spatial Kennedy, en Floride, samedi dernier. Environ 27 heures plus tard, il s'est amarré à la Station spatiale internationale (ISS), un laboratoire en orbite de la taille d'un terrain de football où trois astronautes vivent et travaillent actuellement.

Crew Dragon n'a transporté aucun humain en orbite — seulement un mannequin vêtu d'une combinaison spatiale appelé Ripley, 181 kg de cargaison et un jouet en peluche baptisé Earth. Pourtant, la NASA considère que la mission de démonstration du vaisseau spatial, appelée Demo-1, est essentielle parce que l'agence spatiale n'a plus de véhicule propre pour transporter les astronautes en direction et en provenance de l'ISS depuis près de huit ans. "Il s'agit d'un événement d'une importance capitale dans l'histoire américaine", a déclaré Jim Bridenstine, administrateur de la NASA, à des journalistes la semaine dernière en Floride. "Nous sommes sur le point de lancer des astronautes américains sur des fusées américaines à partir du sol américain pour la première fois depuis la retraite des navettes spatiales en 2011."

Ce vendredi, à 6h39, heure française, l'équipage de l'ISS a fermé l'écoutille de la Crew Dragon et lui a dit au revoir. "C'est le début de la fin du séjour de la Crew Dragon à bord de l'ISS", a déclaré le centre de contrôle de mission de la NASA à Houston lors d'un direct.

L'atterrissage de la Crew Dragon de SpaceX en direct sur la NASA TV

La Crew Dragon de SpaceX. NASA

La chaîne NASA TV a diffusé en direct le départ de la Crew Dragon depuis l'ISS vers 8h, heure française, puis sa désorbitation vers 13h30 et enfin son atterrissage. Vous pouviez regarder les deux étapes de la mission à l'aide de ce lecteur (ou via le site de l'agence spatiale).

La Crew Dragon s'est désamarrée de l'ISS vers 8h31. À ce moment-là, l'engin spatial a activé ses moteurs pour s'éloigner de la station spatiale, puis 30 secondes plus tard, il les a déclenchés à nouveau pour partir pour de bon. Le vaisseau de SpaceX a ensuite passé cinq heures en orbite autour de la Terre. L'objectif était de placer Crew Dragon au bon endroit pour qu'il atterrisse dans l'océan Atlantique au large des côtes du Centre spatial Kennedy en Floride.

La Crew Dragon a atteint une vitesse supersonique de près de 32 186 km par heure — environ 25 fois la vitesse du son — dans la mince atmosphère extérieure de la planète. Cette étape a chauffé la coque arrière de la capsule. Un bouclier thermique a protégé la Crew Dragon (et son mannequin Ripley à bord) lors de son entrée dans l'atmosphère terrestre.

Elon Musk a exprimé quelques réserves sur cette phase lors d'une conférence de presse après le lancement de la Crew Dragon le 2 mars dernier. "Je pense que cette étape d'entrée supersonique est probablement ma plus grande crainte, en raison de l'asymétrie de la coque arrière", a déclaré Elon Musk.

Après que l'atmosphère terrestre a ralenti la Crew Dragon à une vitesse de centaines de km par heure, le véhicule a déployé deux parachutes stabilisateurs, suivis de quatre parachutes plus gros, pour ralentir davantage la capsule. Elon Musk a laissé entendre que ce sera aussi un moment risqué pour la mission Demo-1, puisque ce matériel est différent de celui utilisé dans le vaisseau spatial cargo SpaceX.

"Les parachutes sont neufs. Les parachutes se déploieront-ils correctement ? Et ensuite, le système guidera-t-il Dragon 2 au bon endroit et atterrira-t-il en toute sécurité ?" avait soulevé Elon Musk, avant que la capsule n'atterrisse finalement sans problème dans l'océan vers 14h45. 

Pourquoi la NASA a besoin que la Crew Dragon soit fiable et sécurisée à 100% ?

La Nasa a choisi huit astronautes et un astronaute retraité pour voler à bord de la flotte spatiale de Boeing et SpaceX. David J. Phillip/AP

La Crew Dragon de SpaceX fait partie d'un programme plus vaste de la NASA appelé Commercial Crew. La NASA verse environ 2,6 milliards de dollars à SpaceX pour développer ce nouveau véhicule de transport et lancer six missions opérationnelles à destination de l'ISS. Pendant ce temps, l'agence spatiale a accordé à Boeing environ 4,2 milliards de dollars pour développer sa propre capsule spatiale pour les humains, appelée CST-100 Starliner.

Si la mission Demo-1 de SpaceX est considérée comme un succès, elle passera ensuite à un test d'évacuation en plein vol ce printemps. Par la suite, la NASA pourrait autoriser SpaceX à faire voyager les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley, les tout premiers passagers humains de l'entreprise, pour une mission appelée Demo-2 dès juillet. Boeing devrait faire voler ses premiers astronautes en août ou plus tard dans l'année. 

Une fois que la Crew Dragon sera récupérée par SpaceX, le véhicule sera déballé, ses données téléchargées et sa mission scrutée à la loupe pour s'assurer de sa sécurité, en particulier les données recueillies par les capteurs du mannequin de crash-test, Ripley.

"Nous avons fait des tonnes d'essais d'atterrissage dans l'eau, d'essais de parachutes. Mais en fait, il est essentiel que Ripley soit de retour dans son siège, à ce poste", a déclaré Kathryn Lueders, directrice du Commercial Crew Program de la NASA, à Business Insider.

Version originale : Dave Mosher/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La NASA a pris en photo 2 avions dépassant le mur du son en même temps et c'est impressionnant

VIDEO: Voici un musée dédié aux échecs — on peut y trouver un jeu de société Donald Trump et des lasagnes Colgate