Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

SpaceX lancera finalement sa navette Crew Dragon en mars — et ça sera un test clé pour savoir si elle peut amener des astronautes sur l'ISS en toute sécurité

SpaceX lancera finalement sa navette Crew Dragon en mars — et ça sera un test clé pour savoir si elle peut amener des astronautes sur l'ISS en toute sécurité
© SpaceX/Twitter

La NASA a annoncé mercredi 6 février 2019 que le lancement inaugural sans équipage de la navette Crew Dragon de SpaceX devrait avoir lieu le 2 mars prochain, rapporte Business Insider.

La Crew Dragon a été imaginée et conçue pour la NASA pour emmener des astronautes vers et depuis l'ISS et ne plus dépendre des vaisseaux russes Soyouz, qui sont actuellement le seul véhicule en service effectuant ce trajet et qui deviennent de plus en plus coûteux.

SpaceX et l'agence spatiale américaine ont reporté à plusieurs reprises ce lancement clé, initialement prévu en janvier, puis en février — en raison de problèmes techniques et du shutdown partiel aux Etats-Unis. Mais cette fois-ci, les choses semblent se préciser, puisque des responsables et ingénieurs des deux parties se seraient rencontrés le 22 février dernier pour une réunion d'évaluation de l'état de préparation du vol, selon Aviation Week. Et ce type de réunions se fait généralement avant des tentatives de lancement sérieuses.

Dans une note de blog publiée mercredi, Anna Heiney, représentante de la NASA, a écrit :

"Avec les vols d'essai sans équipage, des engins spatiaux américains exploités commercialement et conçus pour les humains s'amarreront à la station spatiale pour la première fois. Les premiers vols sont des répétitions générales pour des missions avec des astronautes à bord des véhicules."

Pour ce premier voyage, le véhicule Crew Dragon sera lancé à l'aide d'une fusée Falcon 9 Block 5 de SpaceX et est censé automatiquement s'amarrer et se désamarrer à l'ISS en orbite, avant de revenir sur Terre. Mais aucun astronaute ne sera à bord.

Ce vol test a pour principal objectif de montrer que le système peut voler en toute sécurité. Deux vols avec équipage sont prévus plus tard dans l'année — dont l'un en juillet 2019.

Elon Musk, le patron de SpaceX, a d'ores et déjà prévenu que ce vol inaugural serait "particulièrement dangereux", car il s'agit d'un vol test et qu'il "y a beaucoup de nouveau hardware".

Boeing, l'autre société privée qui travaille sur un vaisseau qui va aider la NASA à amener des astronautes dans l'espace, devrait effectuer la première mission sans équipage de sa navette appelée "CST-100 Starliner" un mois après SpaceX, soit en avril.

L'entreprise américaine a voulu effectuer un lancement test de son Starliner plus tôt dans l'année, mais des défauts d'étanchéité sur les soupapes ont été découverts durant le test, ce qui explique ce report de plusieurs mois.

Découvrir plus d'articles sur :