Publicité

SpaceX pourrait offrir une couverture mondiale de l'internet par satellite Starlink d'ici septembre

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

SpaceX pourrait offrir une couverture mondiale de l'internet par satellite Starlink d'ici septembre
La présidente de SpaceX, Gwynne Shotwell. © Capture d'écran/TED
Publicité

SpaceX sera en mesure de transmettre l'internet par satellite Starlink au monde entier d'ici septembre environ, a déclaré mardi 22 juin la présidente de la société, Gwynne Shotwell. "Nous avons déployé avec succès environ 1 800 satellites, et une fois que tous ces satellites auront atteint leur orbite opérationnelle, nous aurons une couverture mondiale continue, donc cela devrait être vers le mois de septembre", a déclaré Gwynne Shotwell lors d'une vidéoconférence avec Macquarie Group, rapportée par Reuters.

L'objectif final de SpaceX est de lancer environ 42 000 satellites Starlink en orbite terrestre basse d'ici la mi-2027. SpaceX a besoin d'une autorisation réglementaire avant d'opérer dans un pays donné, a-t-elle ajouté. Starlink exploite la version bêta dans 11 pays, a précisé Gwynne Shotwell, notamment aux États-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans certaines parties de l'Europe.

À lire aussi — Voici comment repérer les satellites de Starlink, la société d'Elon Musk, dans le ciel

La couverture mondiale du service Starlink pourrait permettre à de plus en plus de communautés rurales et mal desservies de bénéficier d'un haut débit rapide. Elon Musk, PDG de SpaceX, a déclaré en mai que plus de 500 000 personnes avaient commandé Starlink ou versé un acompte de 99 dollars. Starlink coûte actuellement 99 dollars (environ 83 euros) pour un abonnement mensuel et 499 dollars (419 euros) supplémentaires pour le kit, qui comprend un trépied, un routeur Wi-Fi et un terminal pour se connecter aux satellites.

Une fois que le service sera déployé dans le monde entier, les utilisateurs pourront s'attendre à des vitesses Internet allant jusqu'à 209,17 mégabits par seconde, la vitesse la plus rapide enregistrée par un abonné à la version bêta. En avril, la Commission fédérale des communications a approuvé la demande de SpaceX de faire voler les satellites Starlink sur une orbite plus basse, ce qui signifie que la société peut faire passer ses satellites de 1 100 à 550 kilomètres.

Version originale : Kate Duffy/Insider

À lire aussi — Starlink autorisé en France, ce qu'il faut savoir sur l'internet de l'espace de SpaceX

Découvrir plus d'articles sur :