SpaceX se prépare à effectuer un lancement de taille ce mercredi 12 juin 2019. L'entreprise spatiale fondée par Elon Musk va tenter de mettre en orbite trois satellites canadiens d'une valeur totale de 1 milliard de dollars depuis la base de lancement de Vanderberg en Californie, rapporte le site Teslarati. SpaceX a tweeté le 8 juin dernier que le test statique des moteurs du lanceur a été réalisé — sans encombre apparemment — et que le lancement devrait se faire le 12 juin prochain.

Lors d'un test dit statique, les moteurs de la Falcon 9 sont allumés pendant plusieurs secondes jusqu'à atteindre quelques millions de livres de poussée, mais la fusée ne décolle pas, car elle est maintenue au sol à l'aide de grosses pinces. L'agence spatiale canadienne avait demandé à SpaceX de choisir le premier étage de Falcon 9 neuf ou déjà utilisé, mais testé en vol, en raison de la valeur de ce trio de satellites conçus par l'entreprise Maxar.

Selon les informations de Teslarati, il semblerait que le premier étage de Falcon 9 qui sera utilisé sera le même que celui de la mission de test du Crew Dragon en mars dernier. La mission baptisée "Constellation RADARSAT" va permettre au Canada d'accroître ses capacités de surveillance — maritime, des gestions de catastrophes naturelles et des écosystèmes naturels — avec une meilleure résolution d'image et un passage plus régulier des satellites au-dessus des zones choisies.

Si SpaceX ne reporte pas le lancement en raison d'un souci technique ou de vents trop violents, vous pourrez le suivre en direct sur la chaîne Youtube de SpaceX ou leur site web, à partir de 7h17 du matin heure locale, soit 16h17, heure française. 

SpaceX a récemment levé 1 milliard de dollars pour concrétiser son projet Starlink censé fournir un accès internet bon marché et rapide au monde entier et développer sa méga fusée censée aller sur Mars.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La NASA dévoile à quoi ressemblerait le ciel si on voyait les rayons X

VIDEO: Ce petit chalet auto-suffisant peut être installé sur l'eau ou sur terre