Publicité

SpaceX : un chien robot a inspecté l'épave du prototype de fusée Starship

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

SpaceX : un chien robot a inspecté l'épave du prototype de fusée Starship
Le chien robot "Spot" de Boston Dynamics, a été dépêché sur le pas de tir peu au lendemain de l'explosion du prototype de fusée Starship. © SPadre.com
Publicité

SpaceX a créé un tableau futuriste au sein de ses installations spatiales au Texas, jeudi 4 mars, lorsqu'un chien robot a été dépêché près de l'épave de son dernier prototype de vaisseau spatial. La veille, SpaceX avait lancé le prototype de fusée, appelé Starship serial No.10, ou SN10. Comme les deux derniers prototypes avant lui, le SN10 est monté à près de 10 000 mètres d'altitude, au-dessus des installations de la société dans la ville de Boca Chica. Puis il a coupé ses moteurs avant de plonger vers la Terre en position ventrale, contrôlant sa chute avec quatre volets d'aile.

Contrairement à ses prédécesseurs, qui ont tous deux raté leur atterrissage respectif et explosé immédiatement, le SN10 a réussi à relancer ses moteurs pour se redresser et toucher doucement le sol. Mais il a ensuite explosé de manière spectaculaire dix minutes plus tard.

À lire aussi — Ce jour où SpaceX a laissé ses ingénieurs sur une île sans nourriture, selon un nouveau livre

Le prototype de fusée SN10 a explosé sur le pas de tir quelques minutes seulement après son atterrissage. réussi, mercredi 3 mars. SPadre.com/Twitter

Spadre.com, un utilisateur de Twitter, a publié des vidéos du robot en action.

La machine est un chien robot appelé "Spot" et développé par Boston Dynamics, que SpaceX a apparemment rebaptisé Zeus, selon des photos montrant le nom imprimé sur une niche rouge où "vit" le robot.

Zeus a déjà été repéré en train d'inspecter des sites d'atterrissage de SpaceX. La raison de la présence de Zeus sur le site de l'explosion de SN10 reste encore obscure, mais le robot est probablement équipé de caméras et de capteurs pour collecter des données, car la proximité avec des fusées accidentées peut être dangereuse pour les humains.

À lire aussi — Un milliardaire japonais offre 8 places pour voyager avec SpaceX autour de la Lune

Contactée, SpaceX n'a pas donné suite aux demandes de commentaires d'Insider.

La fusée auprès de laquelle Zeus a été dépêché est conçue comme l'étage supérieur d'un système en deux parties ; un booster d'environ 23 étages appelé Super Heavy devrait un jour propulser un vaisseau spatial vers son orbite. Mais il est crucial d'éliminer ces explosions du processus d'atterrissage du véhicule, car SpaceX conçoit Starship et le Super Heavy pour qu'ils soient entièrement et rapidement réutilisables. Un vaisseau spatial qui explose après son atterrissage est, a fortiori, difficile à relancer.

Si le système fonctionne, cependant, le Starship-Super Heavy pourrait réduire de 1000 fois le coût d'un vol spatial, puisqu'il éliminerait la nécessité de construire de nouvelles fusées et de nouveaux vaisseaux spatiaux à chaque vol. Elon Musk veut construire une flotte de vaisseaux réutilisables pour faire le tour du monde à vitesse hypersonique, envoyer des astronautes sur la Lune et un jour transporter des gens sur Mars.

Elon Musk s'est dit "très confiant" à l'idée d'envoyer un vaisseau sans équipage vers Mars en 2024, suivi d'une mission habitée en 2026.

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Insider

À lire aussi — Thomas Pesquet se confie avant son deuxième vol dans l'espace, 'un marathon couru à la vitesse d'un sprint'

Découvrir plus d'articles sur :