Spotify laisse certains utilisateurs de sa version gratuite contourner les publicités, rapporte le magazine Advertising Age. La plateforme d'écoute de musique a en effet commencé à tester en Australie une fonctionnalité — appelée "Active Media" — qui permet aux utilisateurs de zapper des publicités audio et vidéo aussi souvent qu'ils le souhaitent afin de revenir plus rapidement à la musique. 

Les annonceurs ne payeront pas pour les publicités qui ont été zappées.

"Notre hypothèse est que si on peut utiliser ceci pour nourrir notre intelligence de streaming, et proposer une expérience plus personnalisée et une audience plus engagée à nos annonceurs, cela améliorera le résultat que nous pouvons offrir aux marques", a expliqué Danielle Lee, responsable monde des solutions partenaires de Spotify, à Ad Age

La logique ressemble à celle introduite par YouTube en 2010 avec ses TrueView Video Ads: elle permet de s'assurer que les utilisateurs sont exposés à des publicités qui les intéressent vraiment. Plus qu'une faveur pour l'utilisateur, c'est une astuce qui permet de mieux valoriser les publicités vendues aux annonceurs et donc d'augmenter leur prix. Cinq ans après avoir ouvert la voie, Google estimait que TrueView était un succès

Spotify a aussi évoqué la fonction Active Media dans ses résultats au deuxième trimestre, publiés le 26 juillet dernier. Dans une note de blog, Spotify explique que "cette migration du coût par écoute à un coût par vue marque une évolution de notre stratégie pour répondre aux besoins des annonceurs à la performance, en complément" des campagnes de notoriété.

Elle pose aussi les bases d'un nouveau format publicitaire chez Spotify: Active Audio, "une opportunité pour les annonceurs de créer des messages audio personnalisés et efficaces pour toucher leurs cibles lors de moments clés sans écran".

Au deuxième trimestre 2018, Spotify a engrangé un chiffre d'affaires de 1,27 milliard d'euros, dont 123 millions d'euros provenant de la publicité, en hausse de 20% sur un an. Le reste est généré par la vente d'abonnements premium, souscrits par 83 millions de personnes à fin juin.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook vient de lancer discrètement son magazine papier à destination des chefs d'entreprise — voici pourquoi le réseau social a pris cette décision inattendue

VIDEO: Les assistants audio sauvegardent tout ce que vous leur demandez — voici comment retrouver votre historique et le supprimer