Stadia : prix, date... Les choses à savoir sur le service de jeux vidéo de Google en France

Les manettes Stadia Controler de Google. Capture d'écran Google/Youtube

Google se lance dans le "cloud gaming". Ce jeudi 5 juin, c'est via une vidéo YouTube diffusée en direct que le géant d'Internet a dévoilé les contours de Stadia, sa future plateforme de jeux vidéo en ligne, et notamment le prix du service et la date de lancement en France. Une annonce qui intervient près de trois mois après les premières informations distillées par Google à ce sujet mais surtout à trois jours du plus grand salon annuel du jeu vidéo, l'E3 de Los Angeles (Etats-Unis). Une manière pour la firme américaine d'envoyer un signal fort en affichant son ambition de devenir un acteur incontournable du secteur.

Stadia débarquera avec une promesse alléchante : permettre aux utilisateurs de jouer à des jeux vidéo en ligne en se connectant aux serveurs de Google depuis un téléviseur (équipé d'un boîtier Chromecast), un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Exit donc la console ou l'application à télécharger sur son téléphone. Si ce service sera accessible depuis n'importe quel appareil utilisant Google Chrome, il souffre tout de même d'un bémol : les smartphones autres que ceux de Google ne seront pas compatibles, indique Europe 1. Et la condition sine qua none pour jouer sur Stadia sera de disposer d'une bonne connexion Internet, avec un débit de 10 Mbit/s minimum, ce qui correspond à une connexion via ADSL. 

A lire aussi —Shadow, le Français qui pourrait se faire surpasser par Google Stadia, a un an pour résister

Date de lancement et prix de Stadia en France

Google lancera sa plateforme de jeux en streaming courant novembre dans 14 pays dont les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, la Belgique et la France. "D’autres pays devraient suivre en 2020", a précisé le groupe. Pour l'heure, une trentaine de titres ont été annoncés pour le lancement de Stadia parmi lesquels Destiny 2, Assassin's Creed Odyssey, Mortel Kombat 11 ou encore Just Dance. D'autres jeux, provenant notamment du studio Electronic Arts, pourraient être dévoilés d'ici à l'été. 

L'offre de Google n'est pour le moment accessible qu'en pré-commande sous le format appelé "Edition fondateur", au tarif de 129 euros. Ce format permettra entre autre de jouer dès l'ouverture de la plateforme en novembre, et comprend un abonnement de trois mois, un appareil Chromecast Ultra permettant de se connecter à un écran ainsi qu'une manette. Deux autres offres seront disponibles après le lancement de Stadia : une à 9,99 euros par mois baptisée "Stadia Pro" et une offre de base, attendue pour 2020, dont tous les aspects n'ont pas encore été dévoilés mais avec laquelle les abonnés devront acheter les jeux à l'unité. La manette de jeu sans fil Stadia sera vendue à l'unité au prix de 69 euros et disponible sous trois coloris : noir, blanc ou wasabi.

Si Google se place aux avant-postes du "cloud gaming", d'autres géants s'intéressent de plus aux plus à l'industrie des jeux vidéos. Apple, par exemple, a aussi l'intention de passer à la vitesse supérieure avec sa plateforme Arcade, disponible dès cet automne. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Pourquoi dit-on 'Black Friday'?