Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici 7 choses à connaître sur le propriétaire d’Arsenal et les 2 grands vins de Bourgogne qu’il rachète

Voici 7 choses à connaître sur le propriétaire d’Arsenal et les 2 grands vins de Bourgogne qu’il rachète
© Nick Ut/AP/Bloomberg

Les propriétaires du domaine Bonneau du Martray ont annoncé jeudi la cession d'une part majoritaire du domaine au chef d'entreprise américain Stanley Kroenke, propriétaire du club de football londonien Arsenal.

Connu pour ses appellations Corton-Charlemagne grand cru et Corton grand cru, le domaine Bonneau du Martray est considéré comme l'un des plus prestigieux domaines bourguignons.

Selon Les Echos, "des problèmes de succession semblent à l'origine de cette vente".

Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

Voici donc ce que l'on sait du repreneur Stan Kroenke et du domaine qu'il rachète.

Le domaine Bonneau du Martray est situé en Bourgogne, entre les villages d'Aloxe-Corton...

Wikimedia Commons

... et de Pernand-Vergelesses. Il appartenait à la famille Le Bault de la Morinière depuis près de 200 ans.

Wikimedia Commons

Le domaine Bonneau du Martray s'étend sur 11 hectares. Il produit exclusivement deux Grands Crus, le Corton et le Corton-Charlemagne. Il exporte la majorité des ses bouteilles.

Wikimedia Commons

De réputation mondiale, le Bonneau du Martray a été servi en 2006 au dîner privé donné par la reine Elizabeth II pour ses 80 ans.

YouTube

A 69 ans, Stanley Kroenke, le nouveau propriétaire, est connu pour détenir plusieurs franchises sportives dont le club de football d'Arsenal en Angleterre.

Action Images via Reuters / John Sibley

Il possède également plusieurs domaines viticoles californiens dans la célèbre Napa Valley: Screaming Eagle, Jonata et The Hilt.

Wikimedia Commons

En début d'année, Stanley Kroenke a racheté un ranch au Texas pour 725 millions de dollars, qui est plus grand que les villes de Los Angeles et New York réunies. Sa fortune personnelle est estimée à 7,4 milliards de dollars selon le magazine Forbes.

Nick Ut/AP/Bloomberg
Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :