Publicité

Starship, la fusée géante de SpaceX, effectuera son premier test en haute altitude la semaine prochaine

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Starship, la fusée géante de SpaceX, effectuera son premier test en haute altitude la semaine prochaine
Elon Musk, PDG de Tesla. © Yichuan Cao/Getty Images
Publicité

SpaceX va faire un grand pas en avant dans sa quête pour faire voler des gens vers Mars. Elon Musk a tweeté mardi que Starship, l'énorme vaisseau spatial de SpaceX — que la société veut utiliser à terme pour amener des humains sur Mars —, subira son premier test en haute altitude la semaine prochaine. Cela fait suite à un essai réussi des moteurs du prototype actuel, mardi.

Selon le DG de SpaceX, lors du test de la semaine prochaine, la fusée volera à 15 km dans les airs. Les prototypes précédents ont fait des vols courts, de quelques centaines de mètres dans les airs. Ce vol d'essai sera une étape importante pour vérifier si la conception peut résister aux rigueurs du vol spatial.

Un prototype du vaisseau spatial de SpaceX dans les installations de la société à Boca Chica, au Texas (28 septembre 2019).  REUTERS/Callaghan O'Hare

Elon Musk a déclaré dans un autre tweet, mercredi, que beaucoup de choses pourraient mal tourner lors de ce premier test à haute altitude. "Beaucoup de choses doivent être corrigées", selon le milliardaire. Lorsqu'on lui a demandé sur Twitter quelles étaient, selon lui, les chances que le vaisseau spatial atterrisse en un seul morceau, il a répondu "1 sur 3".

D'autres prototypes sont également prévus pour être testés en cas d'échec de celui-ci.

Le vaisseau spatial Starship de SpaceX est composé de deux sections, le propulseur Super Heavy et la fusée Starship — qui, selon Elon Musk, pourra transporter 100 personnes à la fois vers Mars. L'ensemble du vaisseau spatial mesure 120 mètres de haut.

Aucun jour précis n'a été confirmé pour la semaine prochaine, et comme le note TechCrunch, les dates des tests sont susceptibles d'être modifiées.

Version originale : Isobel Asher Hamilton/Business Insider

A lire aussi — Rocket Lab réussit à récupérer son lanceur Electron, mais d'une manière différente de SpaceX

Découvrir plus d'articles sur :