Le cofondateur d'Apple a un conseil pour Mark Zuckerberg et Facebook: arrêter de penser à l'argent avant les utilisateurs

Le cofondateur d'Apple, Steve Wozniak. Justin Sullivan/Getty Images

  • Le cofondateur d'Apple, Steve Wozniak, donne quelques conseils au PDG de Facebook, Mark Zuckerberg.
  • Ses remarques ont été faites avant la publication par le New York Times d'une longue enquête détaillant les efforts déployés par Facebook pour lutter contre les critiques.
  • Wozniak a déclaré que Facebook devrait placer les gens au-dessus de la technologie, donner davantage de choix aux utilisateurs quant à la manière dont leurs données sont utilisées et s'ouvrir à la concurrence.

Steve Wozniak ne mâche pas ses mots quand il s'agit d'évoquer Facebook.

Lors d'entretiens avec CNBC et de sa participation à la conférence mondiale sur le leadership financier du groupe CME à Naples, en Floride, le cofondateur d'Apple a donné des conseils à Facebook et à son PDG, Mark Zuckerberg.

Ses commentaires ont eu lieu quelques jours avant que le New York Times ne révèle dans le détail comment Facebook a tenté dans le passé de combattre les critiques et leur couverture médiatique.

Wozniak a déclaré que Facebook devait "se rappeler que les gens importaient plus que la technologie et cesser de placer l'argent avant la morale", a indiqué le journaliste de la NBC Dylan Byers, qui a paraphrasé son interview avec Wozniak dans un tweet.

Dans un autre entretien avec CNBC, Wozniak a formulé des recommandations spécifiques et des critiques à l'encontre du géant des réseaux sociaux, qui a dû faire face à diverses crises au cours de l'année écoulée.

"Ils ne feront rien qui leur coûtera un centime", a déclaré Wozniak à CNBC. "Je n'ai pas vu une étape. J'ai vu Zuckerberg parler de 'Nous allons faire cela, nous allons ouvrir cela, nous allons vous donner plus d'options' — je ne les ai pas vus faire une chose concrète".

Facebook CEO Mark Zuckerberg. Photo by Chip Somodevilla/Getty Images

Wozniak a ajouté que Facebook devrait être plus clair sur ses règles en matière de publicité.

"Une chose qu'ils devraient faire est que, si vous vous retrouvez sur des listes de publicité ciblée, ils devraient vous donner la possibilité de payer pour vous en exclure", a déclaré Wozniak. "Ou tout du moins vous dire dans quelles listes vous êtes — dans quelles catégories ils vous ont placés parmi les milliers qu'ils ont et que vous puissiez cocher ou décocher votre présence. Ou même vous pourriez dire 'Je ne veux pas du tout être sur des listes ciblées'. Et ils ne devraient pas conserver ce type de données pour chaque publication. "

Wozniak avait une autre idée qui peut sembler farfelue car la société ne l'adopterait probablement jamais a-t-il admis. Il a dit que Facebook devrait s'ouvrir à la concurrence en permettant aux utilisateurs d'exporter leurs données (calendriers, amis et publications), et de les transférer sur une autre plateforme concurrente.

"J'en ai marre d'entendre tous les dirigeants qui détournent toute question ou solution réelle, voire toute promesse ou action réelle susceptible d'aider les gens", a déclaré Wozniak. "Je suis toujours en faveur du consommateur final — le petit gars face à la grande entreprise ou à la personne riche et forte."

Dans le passé, Wozniak a déjà pris la parole publiquement à propos de Facebook, notamment lorsqu'il a annoncé en avril qu'il envisageait de quitter Facebook, estimant que la société ne respectait pas la confidentialité des données ou la vie privée des utilisateurs.

"Les utilisateurs fournissent tous les détails de leur vie à Facebook et ... Facebook gagne beaucoup d'argent en publicité", a écrit Wozniak dans un mail adressé à USA Today à l'époque. "Les bénéfices sont tous basés sur les informations de l'utilisateur, mais les utilisateurs ne récupèrent aucun profit."

"Apple tire ses revenus de bons produits, pas de vous. Comme on dit, avec Facebook, vous êtes le produit."

Wozniak n'est pas la seule personne liée à Apple à avoir attaqué Facebook tout en exploitant les atouts d'Apple en matière de confidentialité. Le DG d’Apple, Tim Cook, utilise un argument similaire depuis 2014 et a récemment déclaré lors d'une interview qu'il ne serait jamais dans la situation où se trouvent actuellement Facebook et Zuckerberg.

Version originale: Sean Wolfe / Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook aurait examiné la possibilité de bannir Donald Trump du réseau social après son post de 2015 qui appelait à interdir l'immigration musulmane

VIDEO: Ces gouttes dans les yeux pourraient rendre les lunettes et lentilles de contact obsolètes

Contenu Sponsorisé

PwC récompense les étudiants entrepreneurs

  1. PIERRE GIMIE

    On marche sur la tête quand c'est un monsieur qui vend ses téléphones 1100€ pieces et qui vous dit penser plus aux utilisateurs qu'à son portefeuille !
    Pitoyable

  2. Bca

    Dit le mec qui vend des téléphones a 1ke

Laisser un commentaire