Steve Wozniak se lance dans une diatribe épique contre Tesla: 'Je ne crois plus rien de ce que disent Elon Musk ou Tesla'

Justin Sullivan/Getty Images

  • Steve Wozniak dit qu'il est fatigué des promesses d'Elon Musk et pense que Tesla doit arrêter de survendre sa technologie de pilotage automatique.
  • Au Nordic Business Forum à Stockholm, Wozniak, cofondateur d'Apple, a partagé ses expériences de conduite — et de mise à niveau — de ses Teslas.
  • "Désormais, je ne crois rien de ce que disent Elon Musk ou Tesla, mais j'aime toujours la voiture", a déclaré Wozniak, ajoutant que d'autres constructeurs automobiles étaient en avance dans la technologie de conduite autonome.
  • Wozniak dit qu'il préfère sa Chevy Bolt mais conduit une Tesla sur de plus longs trajets, pointant vers son réseau de recharge national.

Si Steve Wozniak a consolidé son héritage en tant que pionnier de la technologie, Elon Musk a encore du chemin à parcourir.

C'est ce que l'on pourrait conclure après la récente conférence de Wozniak au Nordic Business Forum de Stockholm, que le cofondateur d'Apple a dédié pour partie à dénigrer passionnément Tesla. Il a accusé le fabricant de voitures électriques de survendre sa technologie de pilotage automatique et d'utiliser des tactiques "bon marché" pour ne pas prendre de responsabilités pour ses erreurs.

Wozniak, un des premiers fans de Tesla, possède deux voitures Model S. Mais sa relation avec Tesla et son DG est tendue.

"Notre première Tesla a glissé sur la glace tard dans la nuit au lac Tahoe, et nous nous sommes retrouvés dans un tas de neige", a déclaré Wozniak lors d'une session de questions-réponses émaillée d'anecdotes de sa vie. "Il n'y avait aucun dommage, mais il était clair que nous avions besoin d'une Tesla à quatre roues motrices."

Peu après, Wozniak a raconté que sa femme et lui se sont décidés à investir l'argent dans une mise à niveau.

"Puis ils ont trouvé des capteurs qui, selon Elon Musk, permettraient de se conduire à travers le pays d'ici fin  2016", a déclaré Wozniak, se référant à la fonction "summon" dont Musk a fait la promotion.

"Oh, je devais avoir ça", a déclaré Wozniak.

"Et puis... ils se sont débarrassés des capteurs de la société et e, ont installé de nouveaux — au lieu d'une caméra, huit caméras", a-t-il dit, faisant allusion à la rupture de Tesla avec le fabricant de capteurs israélien Mobileye. Il a ajouté que la voiture était censée "se conduire à travers le pays d'ici la fin de 2017".

Musk a déclaré en octobre 2016 que le trajet de démonstration de Tesla se déroulerait à la fin de l'année 2017. Il a ensuite déclaré en août dernier que cela se produirait au début de 2018. Il a de nouveau signalé en décembre que le calendrier avait été repoussé.

La confiance de Wozniak était ébranlée.

"J'y croyais", at-il dit. "Désormais, je ne crois rien de ce que disent Elon Musk ou Tesla, mais j'aime toujours la voiture."

Il a dit qu'il était sûr que la prochaine voiture de la compagnie serait celle que les promesses de Musk livreront.

Seth Godin pose des questions à Wozniak au Nordic Business Forum de Stockholm, en Suède, mercredi. Nordic Business Forum

Est-ce que Musk est 'juste un bon commercial, comme Jobs'?

Après les applaudissements de la foule, Wozniak a comparé le style de vente de Musk à celui de son cofondateur d'Apple, Steve Jobs.

"J'adore cette voiture, mais le problème, c'est qu'Elon Musk est décrit dans beaucoup de films comme manquant de foi et de confiance", a déclaré Wozniak. "Qu'est-ce qu'il dit, pouvez-vous vraiment croire en lui? Est-il juste un bon commercial, comme Jobs, et peut-être n'en sera pas là [à la fin]?"

Wozniak s'est concentré sur la technologie auto-conduite de Tesla.

"Quand une Tesla rencontre le moindre obstacle sur une route qui est un peu inhabituelle — un cône au milieu d'une voie — vous devez vous déplacer", a-t-il dit. "Un humain stupide ou un humain intelligent peut facilement le faire, mais la Tesla ne peut pas le faire."

Il a ajouté: "Man, vous devez être tout le temps sur le qui-vive."

Wozniak a également dit que Tesla esquivait sa responsabilité.

"Tout ce que Tesla dit est: 'C'est une version bêta, donc nous ne sommes pas responsables — vous devez être en contrôle'", a déclaré Wozniak. "Donc, c'est un moyen peu coûteux. Tout ce que j'ai lu m'a dit que tous les autres constructeurs automobiles dans le monde — Audi et BMW — sont en fait en avance sur Tesla dans les voitures autonomes."

Nordic Business Forum

'Nous conduisons toujours la Chevy Bolt EV au lieu de la Tesla, tous les jours'

Lors de la conférence Money 20/20 qui s'est tenue à Las Vegas en octobre dernier, Wozniak a déclaré qu'il y avait "beaucoup trop d'exagération" autour de Tesla et a fait l'éloge de marques telles que Volvo et Audi. Mais dans la capitale suédoise, il a évoqué son dernier coup de cœur: la voiture électrique Chevy Bolt.

Wozniak a loué sa "gamme décente" et a dit qu'il a utilisé le véhicule de GM pour tout, sauf les longs voyages vers des endroits comme Kansas et Yellowstone quand lui et sa femme conduisent leur Tesla et utilisent le vaste réseau de recharge de la compagnie.

Mais pour la vie quotidienne, "nous conduisons toujours la Chevy Bolt EV au lieu de la Tesla, tous les jours", a déclaré Wozniak. Wozniak et son épouse avaient attendu six mois avant de se retrouver en tête de la liste d'attente pour une Tesla en 2004, mais se sont retirés et ont obtenu une Mercedes à la place. "Quand je suis arrivé en tête de liste", a déclaré Wozniak, "j'ai reçu un courriel d'Elon Musk qui disait: 'Tu n'es pas un vrai garçon de la Silicon Valley'."

Version originale: Tom Turula/Business Insider Nordic

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'incroyable histoire d'Elon Musk, malmené à l'école avant de devenir l'une des personnes les plus intéressantes de la tech

VIDEO: Vous devez certainement mal conserver vos aliment depuis toujours — voici comment faire