Le cofondateur d'Apple Steve Wozniak vient de lancer une nouvelle startup pour réinventer la formation dans la tech

Steve Wozniak. Justin Sullivan/Getty Images

Steve "Woz" Wozniak, cofondateur d'Apple et inventeur de l'ordinateur Apple II, a annoncé ce vendredi le lancement de sa toute dernière startup, Woz U

Il s'agira d'un "institut digital" qui aura pour but d'aider les gens à se former en informatique pour pouvoir combler les manques de l'industrie tech en matière de profils tech hautement rémunérés. Steve Wozniak, connu pour son amabilité, a dit que Woz U a été créé pour rendre l'industrie tech moins intimidante. 

"Les gens ont souvent peur de choisir une carrière dans la tech car ils pensent qu'ils n'y arriveront pas", a-t-il déclaré. "Je crois qu'ils peuvent le faire et je veux leur montrer comment." 

Beaucoup d'économistes ont prédit que la robotique et l'intelligence artificielle sont sur le point de remplacer une grande partie de la main d'oeuvre aux Etats-Unis, en particulier les emplois à faible qualification. Sans formation adéquate, ces prédictions suggèrent que des millions de salariés pourraient se retrouver sans travail

Woz U a été lancé afin de donner aux gens des compétences pertinentes qui pourraient leur garantir un emploi par la suite, un peu comme lorsqu'on est couvert par une assurance. Etant donné que la tech est en train de prendre une place de plus en plus importante au sein de l'économie américaine, le secteur aura besoin de plus de gens pour remplir de nouveaux rôles. Selon Steve Wozniak, il existe un moyen de le faire sans accumuler des milliers de prêts étudiants. 

"Notre but est d'éduquer et de former les gens pour qu'ils acquièrent des compétences digitales qui pourront leur servir pour travailler sans qu'ils soient endettés pendant des années, a-t-il dit. 

Woz U n'est la première école de code conçue pour transformer des novices de la tech en ingénieurs chevronnés. Udacity, par exemple, a été fondé en 2012 et compte aujourd'hui plus de 1,5 million d'utilisateurs. A travers le monde, il existe des douzaines de bootcamps qui font la même chose. Les observateurs ont cependant dit que les entreprises tech recrutent rarement une personne issue de ce type de programmes si elles ont le choix d'embaucher une personne diplômée, en affirmant que leurs compétences ont tendance à ne pas être à la hauteur des attentes du monde de l'entreprise. 

Woz U veut se diviser en plusieurs divisions. La première est une série de cours en ligne où les gens peuvent s'inscrire pour apprendre les bases de l'informatique et du développement logiciel. Avec le temps, le programme va s'élargir pour inclure des data scientists et des experts de la cybersécurité. Woz U aidera aussi ses étudiants à se tenir prêts à trouver un emploi en les aidant à peaufiner leur CV et leur portfolio, et en leur faisant passer des tests de code. 

De plus, Woz U pourrait être présent dans des écoles pour encourager les lycéens à choisir l'approche STEAM (science, tech, ingénierie, art et mathématiques); il mettra sur pied un programme d'accélérateur pour "développer des talents tech de l'élite"; il travaillera avec des entreprises tech pour recruter et former des nouveaux talents sur place, à travers les programmes de Woz U. 

Dans les prochaines années, Woz U ouvrira 30 sites à travers les Etats-Unis pour implanter son institut digital dans le monde réel. L'entreprise a dit qu'il allait annoncer les localisations précises dans les deux ou trois mois prochains. L'école accélérateur sera quant à elle basée en Arizona. 

Woz U ne pouvait détailler ce que cela coûterait aux étudiants, mais un porte-parole a dit que les "frais varieraient selon le programme choisi par les étudiants ou leurs besoins de reformation". Cette approche flexible vient du fait que Steve Wozniak croit depuis longtemps que les technologies devraient être accessibles à tout le monde, en commençant par les tout premiers ordinateurs d'Apple, que son cofondateur Steve Jobs pensait qu'ils devaient être vendus, et non donnés. 

Woz U est le dernier projet du vétéran tech, censé coller et faire perdurer cette vision. 

Version originale: Chris Weller/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ce Néerlandais de 39 ans a vendu tout ce qu'il possédait pour des bitcoins — il vit désormais dans un camping en attendant le prochain 'cryptoboom'

VIDEO: Voici un nouveau robot japonais — une épouse virtuelle censée tenir compagnie aux célibataires du pays