Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Comment survivre à une accélération de production chez Tesla selon l'homme qui a lancé le Model S

Comment survivre à une accélération de production chez Tesla selon l'homme qui a lancé le Model S
© Tesla/Timothy Artman
Timothy Artman/Tesla


Tesla est peut-être face à son plus grand défi à date: produire des centaines de milliers d'exemplaires de sa berline Model 3 grand public.

  • Hokuto Ueda, un ancien de la Harvard Business School qui a supervisé le lancement du Model S de Tesla et de la Gigafactory, dit qu'il y a deux types d'employés qui se portent bien durant les montées en charge de production chez Tesla.
  • L'entreprise de voitures électriques avait eu des difficultés pour atteindre ses objectifs de production par le passé, mais le DG Elon Musk, dit que les expériences précédentes vont permettre à la production du Model 3 de se faire plus en douceur.

Une des grandes interrogations liées à la Model 3 de Tesla ne porte pas sur les fonctionnalités et caractéristiques techniques de la voiture grand public, ou sur son prix. Il ne s'agit pas non plus des premiers clients qui ont eu leurs voitures vendredi dernier.

La question se trouve aux racines du Model 3 — la multitude d'ingénieurs et designers qui ont contribué à la première berline entrée de gamme de Tesla.

Ces personnes occuperont sans aucun doute une place importante dans l'héritage de Tesla, aidant à mettre à exécution la vision d'Elon Musk de rendre la voiture électrique grand public.

Sans aucun doute faut-il un certain type de personnes pour mener à bien des missions confiées par Musk, probablement un des visionnaires les plus ambitieux de la tech, du transport et de l'environnement de notre époque.

Un ancien ingénieur de Tesla, qui avait géré le lancement du Model S, laisse entrevoir qui réussit chez Tesla en des temps pareils, quand l'entreprise lance une nouvelle voiture sur le marché.

Être un génie en production industrielle, ou une machine à idées.

Hokuto Ueda est un ancien élève de la Harvard Business School et était dans l'équipe qui a transformé le Model S d'un prototype à un modèle prêt pour la distribution. Il a aussi lancé la Gigafactory de Tesla. Dans interview avec Business Insider il indique que, d'après sur son expérience, les gens experts en production industrielle sont ceux qui excellent chez Tesla, plus que les autres.

"Ce sont les personnes qui ont commencé chez des constructeurs établis comme Toyota", dit Ueda. "Ils connaissent parfaitement la production industrielle traditionnelle, mais ils peuvent comprendre que les circonstances sont différentes à Tesla."

Drivemode

"Vous devez perdre certaines des habitudes que vous avez apprises avant et être assez flexible pour avancer de nouvelles idées," dit Ueda. Il a travaillé à Tesla pendant cinq ans avant de partir en 2015 pour lancer Drivemode, une startup soutenue par Panasonic, dont l'appli transforme les smartphones en systèmes de divertissement pour les voitures qui ne sont pas équipées des toutes dernières technologies.

En effet, la principale usine d'assemblage Tesla à Fremont en Californie, est l'exemple parfait des idées novatrices. Elle est considérée comme le site de production le plus avancé sur le plan technologique sur la planète et est équipée de plus d'une centaine de robots qui assemblent les Model 3, Model S, et Model X.

"Le second type de personne qui excelle durant une accélération de la production à Tesla," dit Ueda, "sont les gens qui sont comme je l'étais à mes débuts là-bas. Je n'avais jamais travaillé dans une usine avant. J'étais un ingénieur automobile, mais je fabriquais des composants électriques. J'en connaissais très peu sur la production industrielle."

Ueda dit que cela l'a aidé dans le processus de construction des premières voitures Model S pour partir de rien et sans préjugés sur comment les choses devraient être.

"Vous n'êtes pas rattaché à des pratiques industrielles. Vous êtes capable de réfléchir de manière flexible," dit-il. Bien sûr, une combinaison de deux points de vue d'ingénieurs est particulièrement nécessaire pour éviter les grosses erreurs, surtout autour de la sécurité et de choses comme ça. Mais la philosophie est différente."

L'entreprise de voitures électriques avait eu des difficulté à atteindre les objectifs de production par le passé, malgré cela Musk dit que les expériences précédentes devraient permettre à la production du Model 3 de se faire plus en douceur.

Bryan Logan/Business Insider

De retour en enfer.

Durant l'évènement de remise du model 3, de Tesla à Fremont, vendredi dernier, Musk a offert une évaluation honnête des défis qui attendaient la production. "Franchement, nous allons traverser l'enfer en matière de production," disait Musk en plaisantant.

Mais avec une estimation de 500.000 pré-commandes de Model 3, il ne plaisantait pas à propos de l'enfer:

"C'est là où nous serons pendant au moins six mois. Peut-être plus. Mais vous connaissez ça vous, vous êtes des vétérans, vous avez traversé ça. Alors, je suis impatient de travailler avec vous, de traverser cet enfer."

Musk avait dit à Matt DeBord de Business Insider US plus tôt vendredi, que le l'enfer du Model 3 serait moins terrible que celui que Tesla a traversé quand elle avait lancé le Roadster original, le Model S et le Model X.

Musk a eu un ton beaucoup plus courageux sur le sujet plus tard dans la soirée de l'évènement: "Comme le dit le proverbe, si vous traversez l'enfer, surtout continuez d'avancer."

Version originale: Bryan Logan/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :