Stripe

Patrick et Jon Collison, cofondateurs de Stripe. Stripe

  • La société de paiements en ligne Stripe a levé 245 millions sur une valorisation de 20 milliards de dollars.
  • Le président de Stripe, John Collison, affirme que l'entreprise connaît une croissance phénoménale grâce à l'expansion d'entreprises web dans le monde réel, comme Warby Parker, client de Stripe.
  • L'argent servira au développement produit, à l'expansion internationale et au développement de son réseau de paiement.
  • Collison dit qu'il n'y a pas de projet d'introduction en bourse dans un avenir proche.

Stripe, la société de paiement en ligne qui compte pour clients Target, Lyft et Amazon, vient d'annoncer une méga-levée de fonds de 245 millions de dollars qui valorise l'entreprise à 20 milliards de dollars.

Cela signifie que Stripe a plus que doublé sa valorisation en deux ans — fin 2016, Stripe avait levé 150 millions de dollars sur une valorisaiton de 9,2 milliards de dollars. Ce nouveau tour de table a été mené par Tiger Global Management, Sequoia et DST Global. Au total, Stripe a levé 685 millions de dollars auprès d'investisseurs, dont CapitalG (anciennement Google Capital) et Visa. C'était, et c'est toujours, la startup de services financiers avec la valorisation la plus élevée au monde.

Dans une interview, le président de Stripe, John Collison, explique qu'une grande partie de la croissance de l'entreprise provient de l'expansion progressive des entreprises Internet dans le commerce de détail physique — à l'instar, par exemple, de Warby Parker, le distributeur de lunettes en ligne, qui utilise Stripe pour effectuer des paiements par carte de crédit tant sur son site Web que dans ses magasins physiques.

"Un certain nombre d'entreprises technologiques à forte croissance sont en train de s'implanter dans le monde réel ", explique Collison , co-fondateur de l'entreprise avec son frère Patrick, qui en est le DG. "Ils veulent faire ça sur Stripe."

Ces nouveaux fonds serviront à développer son réseau de paiements internationaux, à perfectionner sa technologie de paiement en vue de servir les grandes entreprises et à lancer ses activités dans de nouveaux pays. Sur ce dernier point, Stripe a également annoncé l'ouverture de son premier "centre d'ingénierie" à Singapour pour compléter ses bureaux existants à San Francisco, Seattle et Dublin, en Irlande, le pays natal des frères Collison.

Collison affirme que l'expansion internationale est la prochaine étape naturelle: des entreprises comme Google et Uber se sont tournées vers l'étranger à la recherche de talents et d'opportunités de croissance, et Stripe doit faire de même.

Stripe a multiplié récemment le lancement de nouveaux produits. Au cours des derniers mois seulement, la nouvelle entreprise a lancé Stripe Issuing, une solution permettant aux clients d'émettre leurs propres cartes de débit, ainsi que Stripe Terminal, un programme pour les systèmes de point de vente et les caisses enregistreuses intégrées aux paiements Stripe.

Selon Collison, il s'agit de faire en sorte qu'il soit facile pour n'importe laquelle de ces "entreprises Internet à forte croissance" d'accepter des paiements et, en retour, de remettre cet argent "en circulation dans le monde réel".

Collison reconnaît que Stripe avait la réputation de travailler principalement avec des startups — mais désormais, dit-il, tout distributeur peut avoir une activité internet en forte croissance qui pourrait profiter des services de Stripe. En effet, dit-il, Stripe construit de nouveaux produits dans le but spécifique de faciliter l'adoption des nouvelles technologies par les entreprises Internet et rester du bon côté de l'évolution continue du commerce en ligne.

"Les geeks hériteront de la terre. Les entreprises vaguement geek le feront", dit Collison.

En ce qui concerne la suite, Collison affirme qu'il n'y a pas de plan précis d'exit dans un futur proche. Il dit que la priorité première de Stripe est de développer l'entreprise et de poursuivre sa mission, et toute discussion sur une possible introduction en Bourse ou de nouvelle levée de fonds passe au second plan.

"Nous sommes entièrement concentrés sur notre activité", dit Collison. "Pas de projet d'introduction en bourse. Aucun plan pour une nouvelle levée de fonds."

Version originale: Matt Weinberger/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Uber, Dropbox, JUMP, Y Combinator: Les dirigeants qui font bouger les lignes de la nouvelle économie seront à IGNITION 2018 — voici tous les speakers déjà confirmés

VIDEO: Cet oreiller de voyage devrait résoudre un problème fréquent des coussins classiques pour le cou