Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

4000 Suédois ont une puce RFID implantée sous leur peau — voici ce qu'elle leur permet déjà de faire

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

4000 Suédois ont une puce RFID implantée sous leur peau — voici ce qu'elle leur permet déjà de faire
© La SJ — la SNCF suédoise— accepte depuis un an les tickets de train situés dans puces implantées sous la peau.

Il y aurait 4000 Suédois avec une puce RFID implantée sous leur peau qui leur permet de payer, s'identifier et voyager avec leur main, rapporte le journal britannique The Independent, citant l'entreprise Biohax qui déploie cette technologie depuis cinq ans.

En un an, le nombre a été multiplié par deux et ce grâce à un partenariat avec SJ — la SNCF suédoise.

En juin 2017, la SJ avait annoncé qu'elle acceptait de scanner les mains de personnes qui ont des puces biométriques incrustées dans leur peau pour vérifier leur titre de transport.

Les puces installées sous la peau, entre le pouce et l'index, utilisent la technologie d'identification par radiofréquence (RFID), que l'on retrouve dans les cartes de crédit et les passeports par exemple.

Les puces peuvent être lues par tout appareil prenant en charge la technologie (NFC), comme la plupart des smartphones Android.

Installée à Stockholm, Biohax propose de "remplacer toutes vos cartes plastiques, clés et porte-clés".

La Suède, qui compte 10 millions d'habitants, est l'un des pays les plus avancés dans le domaine, alors que les applications sont multiples:

  • payer sans utiliser de carte bancaire
  • ouvrir des portes de voiture ou de maison
  • voyager sans billet de train
  • allumer son smartphone ou son ordinateur
  • enregistrer sa carte d'identité ou cartes de visite
  • relier son profil issu d'un réseau social.

La pratique n'est pas encore généralisée car elle pose de sérieuses questions de droit, de conservation de données et de santé — mais elle se développe de plus en plus. Aux Etats-Unis, plusieurs entreprises ont lancé ce type d'initiatives. Plus près de nous, l'an dernier, sept salariés d'une agence de marketing belge s'étaient fait volontairement installé une puce RFID sous leur peau pour avoir accès aux bureaux.

Découvrir plus d'articles sur :