Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La Suisse pratique la 'stratégie du zèbre' pour rester un paradis fiscal même si l'étau règlementaire se resserre

La Suisse pratique la 'stratégie du zèbre' pour rester un paradis fiscal même si l'étau règlementaire se resserre
© REUTERS/Baz Ratner

La Suisse reste la championne du monde de l'opacité financière, selon le rapport 2018 du Tax Justice Network, relayé par Le Temps.

L'association établit tous les deux ans un classement sur le secret financier, en croisant des données sur la transparence d'un pays et sa part de marché des flux financiers internationaux.

Le TJN estime que "le secret financier est un facilitateur clé de criminalité financière et de flux financiers illicites, dont le blanchiment d'argent, la corruption et l'évasion fiscale."

Avec un taux de secret de 76% et une part de 4,5% des transactions offshore, la Suisse bat les Etats-Unis et les îles Caïman en terme d'opacité financière, selon TJN.

Avec sa mesure croisée, le TJN peut aussi continuer de désigner la Suisse comme un paradis fiscal, quand bien même "les cercles bancaires suisses aiment faire passer le message que la Suisse a mis de l'ordre dans ses affaires", écrit le TJN.

Car en coulisses, la Suisse pratique ladite "stratégie du zèbre", telle que définie par Andreas Missbach, de l'ONG Berne Declaration:

"De l'argent 'blanc' pour les pays riches et puissants mais de l'argent 'noir' pour les pays plus faibles et vulnérables en développement."

Autrement dit, avec les pays occidentaux, la Suisse se soumet aux bonnes pratiques d'échange de données et de transparence définies par l'OCDE, tandis que "les pays pauvres — qui assurément ont le plus besoin de leur ressources fiscales — obtiennent une aide moins empressée de la Suisse pour les récupérer auprès de leurs citoyens qui ne les ont pas payées", souligne le TJN dans la fiche dédiée à la Confédération helvétique.

Le TJN note aussi que les deux pays en tête de son indice d'opacité financière — la Suisse et les Etats-Unis — "sont les deux [pays] qui ont été les plus résistants à la politique essentielle de l'échange automatique de données entre les autorités fiscales." Les Etats-Unis ont mis en place un système parallèle et la Suisse reste sélective sur les pays avec lesquels elle pratique ces échanges.

Le meilleur élève en terme de transparence fiscale est la Slovénie avec une note de secret financier de 41,8 sur 100, où 0 correspond au score d'un pays idéal, parfaitement transparent et concurrentiel.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :