Google CEO Sundar Pichai speaks during the presentation of new Google hardware in San Francisco, California, U.S. October 4, 2016.

Sundar Pichai, DG de Google. REUTERS/Beck Diefenbach

Google Maps est un des services les plus populaires proposés par l'entreprise, mais, en terme de chiffre d'affaires, Maps ne pèse pas grand chose.

C'est à dessein — Google dit volontiers qu'il ne s'est pas empressé de générer des revenus avec cette appli.

"Nous aimons voir à long terme", a indiqué le DG de Google, Sundar Pichai, lors de la conférence téléphonique des résultats trimestriels du groupe jeudi. Un analyste l'interrogeait sur ses éventuels projets pour monétiser Maps. 

Pichai a souligné que Maps continuait à croître en nombre d'utilisateurs, des années après son lancement, grâce à l'essor du smartphone sur les marchés émergents. Maps est "partie intégrante" du téléphone mobile, a-t-il indiqué. Et avec l'arrivée de nouvelles technologies comme la réalité augmentée, qui appose une couche d'images numériques sur celles du monde réel, les cartes joueront un rôle encore plus important, annonce Sundar Pichai.

Alors où est l'argent?

Recommendations dans Google Maps. Google

Sundar Pichai n'a pas donné de réponse explicite sur ses projets pour monétiser Maps, mais ses remarques donnent une idée de ce que l'entreprise envisage: 

"Je suis sûr que vous avez constaté des changements dans Google Maps ces derniers mois. Si vous ouvrez Google Maps, alors que vous êtes en déplacement ou juste de sortie le vendredi soir, nous commençons à remonter beaucoup plus d'informations sur ce que vous pouvez faire, sur les endroits où manger etc. Cela commence à générer des bons feedbacks de nos utilisateurs et je pense que cela nous offre une opportunité pour ajouter de la valeur à l'avenir."

Google a déjà intégré les recommendations de lieux à proximité et pourrait facilement rajouter des offres promotionnelles ou mettre en avant des lieux quand il voudra générer du chiffre d'affaires avec Maps. 

Les deux termes clés ici sont "bon feedback" et "ajouter de la valeur". C'est la philosophie au cœur de toutes les activités publicitaires de Google.

Google aime dire que ses publicités sont en réalité utiles pour les consommateurs et non des distractions qui dérangent. Dans le cas de la publicité sur le moteur de recherche, cette approche a permis de construire une entreprise dont la valorisation atteint aujourd'hui 610 milliards de dollars. 

Donc si Google pense que les utilisateurs de Maps apprécient déjà qu'on leur recommande des restaurants et attractions dans les environs, ce n'est probablement qu'une question de temps avant que Google n'offre aux annonceurs "l'opportunité" de participer à leur tour.

Personne ne souhaite que son téléphone soit bombardé de bons de réductions et d'offres promotionnelles pour chaque commerce à côté duquel il passe dans la rue. Mais si vous êtes déjà en train de faire une recherche locale et d'explorer vos environs dans Maps, Google pourrait aisément rajouter quelques endroits sponsorisés ou bons de réductions aux recommendations qu'il fait actuellement — voire en faire une nouvelle plateforme publicitaire.

Les commentaires de Sundar Pichai montrent que l'entreprise voit clairement la possibilité de placer de la publicité dans Maps. Reste à voir quand Google sera prêt à appuyer sur le bouton.

Version originale: Alexei Oreskovic/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Alstom et Airbus s’unissent pour empêcher des hackers de prendre le contrôle de moyens de transports

Se faire envelopper dans du chocolat peut être bon pour la peau — on l'a testé pour vous