Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

'Super Mario Run' a été téléchargé 78 millions de fois — mais moins de 10% des gens ont déboursé les 9,99€ pour l'acheter

'Super Mario Run' a été téléchargé 78 millions de fois — mais moins de 10% des gens ont déboursé les 9,99€ pour l'acheter
© Nintendo/Apple

Le premier jeu Nintendo sur iPhone et iPad est un succès.

"Super Mario Run" a été téléchargé 78 millions de fois depuis sa sortie le 15 décembre 2016, rapporte Reuters.

Mais il y a un bémol: moins de 10% des personnes qui ont téléchargé l'appli ont déboursé les 9,99€ nécessaires pour débloquer tous les éléments du jeu — soit moins de 7,8 millions de joueurs.

Lorsqu'ils téléchargent le jeu mobile sans payer, les utilisateurs n'ont accès qu'aux trois premiers niveaux, un peu simplistes, pour se faire une idée du gameplay.

Il faut ensuite débourser 9,99$ (ou 9,99€ en France) pour avoir accès à tous les autres paliers.

Si le jeu a été encensé pour ses qualités visuelles, il est néanmoins jugé court et trop cher.

Il faut dire que ce coût est très élevé pour un jeu mobile. Si on s'intéresse aux récents succès; "Pokémon Go" est une appli gratuite — basée sur un modèle freemium —, tandis que la réussite indépendant de 2016 "Lumino City" vaut moins de cinq euros.

Dans "Super Mario Run", le personnage de Mario court tout seul et le joueur le fait sauter en tapotant sur son écran.

"Super Mario Run" devra sortir sur Android en mars 2017.

Plus de bénéfices grâce à "Pokémon Go" qu'à "Super Mario Run"

Nintendo, qui a publié mardi ses résultats pour les neuf premiers mois de son exercice, a gagné 10,7 milliards de yen (88 millions d'euro) grâce aux jeux mobiles, accessoires et produits dérivés entre mars et décembre 2016. Soit 36 millions d'euros de plus que l'an passé.

Ce chiffre d'affaire lui a permis de réaliser son premier bénéfice en quatre trimestres. Toutefois, Nintendo a dû revoir à la baisse sa prévision de bénéfice annuel à 20 milliards de yens (164 millions d'euros) contre 30 milliards auparavant, soit une baisse d'un tiers.

Paradoxalement, Nintendo a gagné plus d'argent grâce à ses investissements dans les développeurs "Pokemon Co" et Niantic Inc.: 16 milliards de yens (131 millions d'euros) de bénéfice entre avril et décembre 2016.

Découvrir plus d'articles sur :