img_5013

Capture d'écran des édition Discover du 14 octobre 2016

Depuis un mois, huit médias français proposent des contenus sur Snapchat Discover, la rubrique dédiée à l'information du réseau social de vidéos et photos éphémères.

L'offre est éclectique : il y a Le Monde, Konbini, l'Equipe, Cosmopolitan, Paris Match, Melty, Tastemade et Vice France.

Ils se sont tous approprié les codes de Snapchat pour toucher un public plus jeune que sur d'autres plateformes.

Nous avons mesuré ce qu'ils y faisaient en terme de contenus et de formats.

Pendant 12 jours, du 15 septembre au 5 octobre 2016, nous avons visionné toutes les éditions Discover des 8 médias français en intégralité.

Voici nos résultats.

Une dizaine de diapos par jour

Chaque édition est constituée de plusieurs cartes — ou "diapos" — qui s'enchaînent les unes après les autres. L'utilisateur navigue de diapo en diapo en les faisant glisser de gauche à droite ou en cliquant une fois dessus.

En moyenne, le nombre de diapos par édition de Discover varie en fonction des médias, de 9 (Tastemade) à 14 (Melty).

capture-decran-2016-10-13-a-17-23-18

Plus de divertissement que d'actualité

Tous les médias mélangent l'actualité et le divertissement.

Nous avons choisi de classer dans la catégorie "divertissement" les diapos qui relevaient de la distraction ou de l'amusement, sans apporter d'information ou d'explication en rapport avec l'actualité.

capture-decran-2016-10-13-a-17-21-52

Le Monde est le seul média à consacrer, en moyenne, plus de la moitié de ses diapos à des informations d'actualité (73%). A l'inverse, des médias comme Cosmopolitan (10%) ou Tastemade (4%), spécialisés dans le divertissement, ont sans surprise consacré très peu de contenus à la couverture d'événements d'actualité.

Sur 15 jours de contenus, on constate que près de 63% du contenu sur Snapchat Discover France relève du divertissement, pour 37% d'actualité.

capture-decran-2016-10-13-a-17-22-10

Konbini, qui dédiait au départ plus de 75% de ses diapos au divertissement, a consacré de plus en plus de place à l'actualité, pour atteindre un ratio proche des 50%.

Cosmopolitan, lui, est resté presque constamment au-dessus des 75%.

capture-decran-2016-10-13-a-17-23-50

Du texte dans un média "de l'image"

Sur la forme, nous avons distingué les contenus "texte" (de la forme d'un article écrit classique) des "visuels" (images fixes, gifs animés et vidéos).

collage-snap

Exemples (de gauche à droite) d'une image fixe, d'un texte et d'une vidéo sur Snapchat Discover

Au total, il y avait quasiment autant de contenus "texte" que de diapos visuelles, que ce soient sous forme de vidéos ou de photos fixes.

capture-decran-2016-10-13-a-17-23-05

Mais il faut nuancer cet équilibre d'apparence. Certains médias produisent une grande partie de leur contenu sous forme visuelle, comme Tastemade (75%) qui mise sur les vidéos de recettes face caméra de leurs chroniqueurs, ou Konbini (71%) qui alterne les gifs animés et les vidéos.

capture-decran-2016-10-13-a-17-22-51

Le Monde.fr a quant à lui évolué en matière de format. Au début, les éditions Snapchat du quotidien comptaient plus de formats "textes" que de "visuels".

Puis depuis le 20 septembre, il y a constamment plus de 50% des contenus de forme "visuelle".

En comparaison, Melty est resté stable au fil du temps, toujours autour des 60%.

capture-decran-2016-10-13-a-17-23-28

Pour Jean-Guillaume Santi, responsable des éditions Snapchat Discover pour le Monde.fr,  la quantité de contenus "texte" n'a toutefois pas énormément varié depuis le début — il compte en moyenne 3 contenus textes par jour — . Mais il explique à Business Insider France que l'équipe met un "soin plus grand (...) à diversifier les formes de la carte du haut".

"L'idée sous-jascente est effectivement que quand on fait un papier, on fait un vrai papier avec du fond et du contenu. Sinon, effectivement, l'info sera 'rapatriée' dans une carte vidéo 'à snacker'."

Le lecteur doit 'débloquer' les contenus

Nous avons également séparé les diapos qui demandaient à l'utilisateur de "dérouler"  (glisser la carte vers le haut pour avoir accès à l'article ou la vidéo en entier) et celles qui n'étaient constituées que d'une image fixe (qui ne demandent pas un geste supplémentaire pour voir le contenu en entier).

exemple-lemonde

Exemples d'un contenu "à dérouler" (gauche) et d'un contenu visuel fixe sur une page (à droite) sur Snapchat Discover

En grande majorité (63%), les médias français privilégient les contenus "à dérouler", demandant leurs lecteurs de glisser la carte vers le haut pour débloquer l'article ou la vidéo en entier.

capture-decran-2016-10-13-a-17-42-13

Ce pourcentage élevé vient du fait que plusieurs médias se focalisent très largement sur les contenus à dérouler, comme Cosmopolitan (75%) et Vice (74%).

Le fait que ces deux médias sont encore très attachés au texte (63% contre 37% de visuel) n'y est pas étranger : sur Discover, la fonction "dérouler" est obligatoire lorsque l'on veut publier un texte long, qui oblige le lecteur à scroller.

ok

Konbini est le seul des 8 médias à présenter plus de la moitié de ses contenus en une seule page fixe (60%), ce qui rend les éditions plus dynamiques et rapides à consommer.

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On a suivi les médias français sur Snapchat Discover pendant 10 jours — les éditions les plus réussies ont toutes un point commun

VIDEO: Comment la baleine est devenue le plus grand animal du monde