Créée il y a deux ans, la startup française talent.io, qui met en relation les développeurs et les entreprises, vient de lever 8 millions d'euros.

Alven Capital et Ventech — déjà présents au capital — participent de nouveau à cette deuxième levée de fonds.

Présent à Paris, Lyon, Londres, Berlin, talent.io souhaite développer l'offre de recrutement de profils d'ingénieurs IT en CDI, freelance et stages dans toute l'Europe, en se rapprochant "de hubs de la tech comme Amsterdam, Stockholm, Dublin et Munich", confie à Business Insider France Jonathan Azoulay, l'un des trois cofondateurs.

Il a lancé la société en 2015 avec deux ingénieurs, Amit Aharoni et Nicolas Meunier — créateurs de Cruisewise revendu en 2013 à Tripadvisor.

"Notre modèle n'est pas consommateur de cash comme peut l'être le secteur de la foodtech avec des marges faibles, explique Jonathan Azoulay. Nous avons réalisé cette deuxième levée de fonds plus tôt que prévu car nous avons l'ambition de développer un modèle de croissance rapide. "

La startup talent.io veut aller vite pour s'imposer comme le numéro un du marché en Europe et ériger des barrières à l'entrée suffisamment élevées.

Car si les grands groupes spécialistes du recrutement n'ont pas encore développé d'offre équivalente — celle d'un recrutement sans intermédiaire, complètement en ligne, moins cher (jusqu'à 30%) et sur un type d'emploi précis — la concurrence s'aiguise en provenance d'Amérique du Sud, des Etats-Unis et de Chine.

Ce nouvel apport financier devrait permettre à talent.io de recruter des commerciaux mais aussi d'améliorer sa plateforme développée en interne. Talent.io envisage de doubler ses effectifs à court terme, en passant à près de 100 personnes.

"Rentable pour l'activité de Paris", la société revendique plus de 2000 entreprises clientes dont Adobe, Gopro, Tripadvisor, Transferwise, Blablacar, Deezer, Axa, BNP Paribas ou Daimler.

La startup se rémunère si le recrutement final a lieu.

Auparavant, son algorithme et ses équipes ont sélectionné des candidats "compétents et en recherche d'emploi active". Ensuite, la plateforme rend visible un panel de candidats pour une durée d'un mois — créant de fait des nouveautés pour les recruteurs.

Selon l'entreprise, 100 ingénieurs et développeurs trouveraient un emploi chaque mois via sa solution.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Showroomprivé s'envole en bourse après l'arrivée de Conforama comme actionnaire pour 157 M€

VIDEO: Voici ce qui est réaliste et exagéré à propos des cartels de la drogue dans 'Narcos' et 'Sicario'