Les contribuables peuvent guetter leur compte en banque. Pas moins de 6,3 millions d'entre eux sont susceptibles de recevoir un virement de l'administration fiscale dans les prochains jours, s'ils n'ont pas déjà perçu une somme d'argent de la part du fisc. Les Français qui ont opté pour le paiement mensualisé de la taxe d'habitation vont en effet bénéficier de remboursements, s'ils n'ont pas suffisamment modulé à la baisse leurs versements mensuels. 

Cela est dû au dégrèvement de 65% de cette taxe cette année, après un premier allègement de 30% en 2018, le fisc se basant sur le montant de la taxe d'habitation de l'an passé pour fixer les mensualités et devant à présent procéder à des régularisations. Au total, c'est 1,14 milliard d'euros qui doivent être remboursés par l'administration, précise BFMTV. Ces remboursements se font de manière automatique, sur le compte bancaire ayant servi aux prélèvements mensuels, sans démarche particulière à effectuer par le contribuable.

Des régions gagnantes

Cette année, 80% des contribuables doivent bénéficier d'une nouvelle baisse de la taxe d'habitation. Cet impôt sera totalement supprimé pour ces contribuables en 2020, puis en 2023 pour les 20% restants. En attendant, les Français habitant en Bretagne, dans les Pays de la Loire, le Nord et les Ardennes doivent particulièrement profiter du dégrèvement de la taxe d'habitation, en raison du nombre de foyers bénéficiaires et du montant de cette taxe plus élevé que la moyenne nationale dans ces zones géographiques. 

Le pourtour méditerranéen et la Corse, davantage en raison de taxes d'habitation élevées que de la proportion de foyers concernés, vont aussi bien profiter de la réforme de cet impôt. La suppression de la taxe d'habitation pour 80 % des foyers représente un gain moyen de 555 euros pour les contribuables ne bénéficiant pas déjà d'une exonération ou d'un dégrèvement total, selon le rapport économique joint au projet de loi de finances pour 2020

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Combien coûte l'Aide médicale d'État destinée aux sans-papiers qu'Emmanuel Macron veut réformer