Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Tesla a obtenu l'accord des autorités sanitaires locales pour rouvrir son usine californienne le 18 mai

Tesla a obtenu l'accord des autorités sanitaires locales pour rouvrir son usine californienne le 18 mai
© Business Insider/Samantha Lee

Les autorités sanitaires locales ont annoncé mardi soir que l'usine Tesla de Fremont, en Californie, peut commencer à accroître ses activités dès cette semaine et pourrait être en mesure de rouvrir à partir du 18 mai si des mesures de sécurité adéquates sont mises en place et correctement appliquées. Dans un communiqué publié sur Twitter, mardi, le département de santé publique du comté d'Alameda, en Californie, a déclaré qu'il avait examiné le plan de prévention et de contrôle Covid-19 de Tesla pour son usine de Fremont, dans le cadre des directives du gouverneur californien Gavin Newsom pour la réouverture des entreprises manufacturières de l'État.

"Nous avons examiné le plan et avons eu des discussions productives avec les représentants de Tesla au sujet de leurs plans de sécurité et de prévention, y compris certaines recommandations de sécurité supplémentaires", explique l'institution. "Si le plan de prévention et de contrôle de Tesla inclut ces mises à jour, et si les indicateurs de santé publique restent stables ou s'améliorent, nous avons convenu que Tesla pouvait commencer à augmenter ses opérations minimales cette semaine en vue d'une éventuelle réouverture dès la semaine prochaine".

"Lundi prochain, le 18 mai, marquera deux semaines après l'ordonnance du 4 mai sur l'assouplissement des restrictions. A condition que les données montrent des progrès avec nos indicateurs Covid-19, pendant cette période de deux semaines, nous autoriserons des activités supplémentaires approuvées pour les entreprises locales, y compris Tesla, comme prévu précédemment".

A lire aussi Voici la collection de voitures d'Elon Musk, de sa McLaren F1 détruite à la Lotus de James Bond

Le patron de Tesla, Elon Musk, a lutté avec les responsables locaux au sujet de l'ouverture de l'usine, et Tesla a dû faire face à des réactions négatives pour avoir redémarré sa production au mépris des directives locales. La société a intenté un procès contre le comté d'Alameda samedi, arguant que son activité devrait être considérée comme essentielle. Le Comté d'Alameda avait décrété un confinement en mars, ce qui a obligé l'usine californienne à cesser ses activités. Elon Musk a critiqué ces mesures, destinées à freiner la propagation du Covid-19, les qualifiant de "fascistes" et affirmant qu'elles seraient "fondamentalement une violation de la Constitution".

Selon les directives californiennes actuelles, seules les entreprises essentielles sont autorisées à fonctionner. Le président américain Donald Trump a soutenu Elon Musk pour que l'usine soit autorisée à rouvrir, mardi sur Twitter : "La Californie devrait laisser Tesla & @elonmusk ouvrir l'usine, MAINTENANT. Cela peut être fait rapidement et en toute sécurité !"

Elon Musk a reconnu le risque de réouverture contre les directives locales mardi, en tweetant que "si quelqu'un est arrêté, je demande que ce soit seulement moi."

Les courriels internes de l'entreprise vus par The Verge mardi indiquent que Tesla va bientôt rouvrir complètement sa Gigafactory au Nevada, où elle produit des batteries pour ses voitures électriques.

Version originale : Rosie Perper/Business Insider

A lire aussi — Elon Musk vend deux de ses maisons pour 40 M$, il souhaite se séparer de 'presque tous' ses biens matériels

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :