Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Tesla aurait découvert un défaut de conception dans sa Model S en 2012, tout en poursuivant sa production

Tesla aurait découvert un défaut de conception dans sa Model S en 2012, tout en poursuivant sa production
Elon Musk, DG de Tesla, à l'usine Tesla de Fremont (Californie), en 2011. © Flickr/Maurizio Pesce

Alors que la première voiture de Tesla, le modèle S, sortait de son usine de Fremont, en Californie, des mails internes révèlent que la société était toujours aux prises avec un défaut de conception qui pouvait entraîner des fuites à l'intérieur de la batterie. Des fuites qui auraient pu avoir des conséquences plus ou moins graves : provoquer un court-circuit de la batterie, ou laisser un résidu inflammable à l'intérieur de la batterie, selon les experts interrogés par Business Insider US.

Le problème se trouvait dans le mécanisme de refroidissement, qui s'enroule autour de la batterie en poussant le liquide de refroidissement autour d'elle pour réguler la température. Selon des mails internes et trois personnes connaissant bien le sujet, le raccord d'extrémité du serpentin de refroidissement était fait d'aluminium fragile et de minuscules trous d'épingle se formaient parfois à l'endroit où les parties mâle et femelle du raccord étaient censées se souder ensemble.

La pièce a été testée à deux reprises par des entreprises tierces. Tout d'abord, quelques serpentins de refroidissement ont été envoyés à un laboratoire d'essai appelé IMR Test Labs dans le nord de l'État de New York, en juillet 2012. Selon le rapport de l'IMR, qui a été examiné par Business Insider US, les embouts des serpentins de refroidissement ne répondaient pas aux exigences chimiques d'un alliage d'aluminium de résistance réglementaire. Une source proche de l'affaire a déclaré que les résultats avaient été communiqués à Tesla, mais que les voitures du modèle S continuaient de sortir de l'usine. Selon le rapport de Tesla sur les résultats du troisième trimestre 2012, la société a livré plus de 250 berlines Modèle S.

La politique de Tesla : trouvez le problème maintenant, réparez-le plus tard

Jason Schug, vice-président de Ricardo Strategic Consulting, a procédé au démontage des véhicules Model S et X de Tesla, qui partagent la même batterie. Il a déclaré à Business Insider US que si du liquide de refroidissement fuyait dans un module de batterie, cela pourrait rendre la batterie inutilisable." Lorsque nous avons démonté la Tesla Model X, un technicien a accidentellement renversé du liquide de refroidissement dans le module de batterie et celui-ci est resté là pendant un long moment", a-t-il expliqué.

"Il n'y avait pas de danger immédiat, mais lorsque nous avons retiré les modules de batterie un peu plus tard, nous avons trouvé beaucoup de corrosion sur les éléments de la batterie et c'était déjà assez grave pour que certains des éléments fuient sur l'électrolyte. Si cela se produisait sur le terrain et passait inaperçu, cela pourrait entraîner la formation de brèches dans la batterie".

En août 2012, la pièce a été testée à nouveau. Tesla l'a envoyé à Exponent, une société d'ingénierie et de conseil scientifique. Selon des mails internes examinés par Business Insider US, Tesla était préoccupé par le fait que les embouts des serpentins de refroidissement ne restent pas ensemble et soient donc une source de fuite. Un employé de Tesla les a décrits comme étant "suspendus par un fil".

Scott Lieberman, l'ingénieur qui s'est occupé de cette affaire chez Exponent, a refusé de toute demande de commentaires de Business Insider US. Cependant, dans son échange de mail avec Tesla, son opinion sur cette partie était claire. Il a trouvé des défauts — en particulier de minuscules trous d'épingle qui pourraient causer des fuites — sur les matériaux testés après des essais limités.

Tesla a continué à trouver des fuites sur les bobines à différents stades de production jusqu'à la fin de l'année 2012. Certaines ont été trouvées suffisamment tard sur la chaîne de production pour être décrites comme un "problème de qualité critique", ou se sont avérées avoir laissé échapper du liquide dans le bloc de batteries. À ce stade, le problème avait été signalé à la direction générale, selon des documents.

Dans un autre courriel envoyé fin septembre 2012, les employés ont déclaré que les ouvriers de la chaîne de production devaient parfois utiliser un marteau pour que les embouts restent ensemble. Tesla a continué à trouver des bobines qui fuyaient sur la ligne de production jusqu'en novembre 2012, et finalement la haute direction a été informée du problème. Mais on ne sait pas exactement quand l'entreprise a modifié la conception de la pièce. Tesla n'a pas répondu à la demande de commentaires de Business Insider US.

Un ancien employé, qui a quitté l'entreprise en 2014, a déclaré que les employés forçaient parfois les embouts ensemble alors que Tesla se dépêchait de définir des objectifs de production. "Nous avons trouvé des fuites dans quelques véhicules", a déclaré l'ancien employé. "Je ne sais pas exactement combien, mais c'est encore une fois ce que je considère comme normal pour une entreprise qui décide de se lancer avec une quantité limitée de R&D en se disant : 'Nous nous lancerons avec cela, et nous mettrons en place des inspections pour détecter les fuites à l'usine'".

Version originale : Linette Lopez / Business Insider US.

A lire aussi — L'action Tesla a franchi le cap des 1 000 dollars et pourrait poursuivre son ascension

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :