Tesla aurait importé des robots d'Europe vers la Californie pour accélérer la production de sa voiture Model 3, selon Reuters qui cite des sources proches du dossier.

Six avions remplis de robots et de matériel auraient effectué le transport.

L'acheminement d'équipements industriels par voie aérienne est une solution coûteuse et presque jamais fait employée dans l'industrie automobile. Ce choix fait par Elon Musk semble souligner l'urgence de la situation face aux problèmes de production qui ont entravé le lancement du Model 3 — une voiture pour le marché de masse — et plongé la trésorerie de Tesla dans le rouge.

"Comme d'habitude avec Tesla, tout se fait dans la précipitation et l'argent ne semble pas être un obstacle", a déclaré l'une des deux sources.

Vendredi, Tesla a refusé de commenter cette information.

Les investisseurs surveillent de près Tesla — et son DG — pour voir si le constructeur de véhicules électriques est capable produire en grande série le Model 3, une voiture qui aurait le potentiel pour faire passer le constructeur automobile d'un marché de niche à un marché de masse et ainsi assurer sa stabilité financière.

Mais Tesla a manqué à plusieurs reprises ses objectifs de production pour la berline — 5000 par semaine — et soulevé des doutes sur les promesses de Musk qui a dit que la société allait cesser de brûler du cash au troisième trimestre de cette année. Tesla a dit avoir brûlé 1 milliard de dollars au premier trimestre, et ce mois-ci, elle pourrait offrir sa ligne d'assemblage de véhicules à Fremont, en Californie, en garantie de sa dette.

Des ingénieurs de Tesla en Allemagne, dans l'entreprise Grohmann, sont en train de travailler sur la ligne de production de la batterie de sa Gigafactory de Reno dans le Nevada, dans le but de libérer les goulots d'étranglement, selon une source de Reuters. La ligne deviendra plus automatisée au fil du temps, a ajouté cette source.

Les livraisons de nouveaux équipements à Reno ont eu lieu cette semaine, ont indiqué les deux sources à Reuters. On ne sait pas encore quand le nouveau système de production sera prêt à démarrer. Les robots doivent souvent être recalibrés pour les ajuster aux matières sur lesquelles ils travaillent, à l'humidité ou à la température. Les étapes pour tester la qualité des matériaux et recalibrer les robots se sont révélées être un goulot d'étranglement que les responsables de Tesla avaient sous-estimé, a déclaré la première source.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La conductrice de la Tesla Model S qui a percuté un camion de pompiers dans l'Utah affirme que la fonction Autopilot était active au moment de l'accident

VIDEO: Les desserts de ce chef cuisinier ressemblent à s'y méprendre à des pizzas, hamburgers et hotdogs