Des centaines d'employés de Tesla ont été licenciés alors que la production du Model 3 commence tout juste à s'accélérer

Benjamin Zhang/Business Insider

Des centaines d'employés de Tesla ont été licenciés la semaine dernière du site de Palo Alto, en Californie où l'entreprise est basée, a annoncé l'entreprise dirigée par Elon Musk. 

Un porte-parole de Tesla a déclaré par mail à Business Insider vendredi soir que ces licenciements sont dus aux entretiens annuels conduits par l'entreprise. 

"Comme toute autre entreprise, et notamment une qui compte plus de 33.000 salariés, les entretiens annuels se soldent parfois par le départ de certains employés. Tesla continue à grandir et à recruter de nouveaux employés à travers le monde", a dit le porte-parole. 

Un ancien employé de Tesla a dit à Reuters qu'environ "400 personnes" faisaient partie des salariés qui ont quitté l'entreprise et que ces départs concernaient "des associés, des chefs d'équipe mais aussi des responsables. Nous ne savons pas jusqu'où c'est allé", a dit l'ex-employé de Tesla interrogé par Reuters. Tesla a refusé de confirmer le nombre de personnes qui ont été licenciées.

L'entreprise a dit qu'elle envisageait de recruter à nouveau pour certains postes laissés vacants. 

Ces licenciements ont lieu alors que le constructeur spécialiste des voitures électriques accélère la production de sa berline Model 3, sa première percée sur le marché grand public de voitures de luxe entrée de gamme. Tesla avait annoncé au début du mois avoir raté son objectif de production, ayant seulement produit 260 unités de sa berline. L'entreprise avait dit précédemment qu'elle allait pondre 1500 unités en septembre et accélérer la production pour atteindre les 20.000 unités par mois d'ici décembre. 

Le patron de Tesla Elon Musk a dit que ces retards étaient dus à des "goulets d'étranglement", qui ont fait naître des rumeurs selon lesquelles la chaîne de production sur le site de Fremont n'était pas capable de produire le type de rendement nécessaire pour arriver à bout des 455.000 Model 3 qui sont sur le carnet de commandes. Le Wall Street Journal a dit la semaine dernière que des employés de Tesla fabriquaient manuellement certaines pièces du Model 3. 

Le Model 3. Timothy Artman/Tesla

Un porte-parole de Tesla a démenti cette affirmation du Wall Street Journal dans un email envoyé à Business Insider la semaine dernière:

"Nous sommes encore au début de production, mais chaque berline Model 3 est fabriquée sur la chaîne de production Model 3, qui est totalement opérationnelle, capable de fabriquer des véhicules et qui devient de plus en plus automatisée chaque jour", a dit le porte-parole de Tesla. 

Le 8 octobre dernier, Elon Musk a tweeté une vidéo de la chaîne de production du Model 3, qui montre des robots automatisés travaillant sur la carrosserie d'un Model 3, dont les livraisons ont commencé au cours du troisième trimestre de cette année. 

Ces derniers licenciements chez Tesla interviennent après une autre série de licenciements chez SolarCity, la division d'énergie solaire de Tesla, qui a renvoyé des douzaines d'employés de ses bureaux en Californie du nord en septembre dernier

Vous pouvez lire le communiqué de Tesla dans son intégralité ici: 

"Comme toutes les entreprises, Tesla mène des entretiens annuels pendant lesquels un responsable et un employé discutent des objectifs atteints et ceux qui n'ont pas été atteints au cours d'une période donnée. Ceci inclut des retours constructifs et une reconnaissance du travail accompli par les meilleurs employés récompensés par une rémunération supplémentaire et des participations, mais aussi des promotions dans de nombreux cas. Comme toute autre entreprise, et notamment une qui emploie plus de 33.000 collaborateurs, les entretiens annuels résultent parfois à des départs d'employés. Tesla continue de grandir et de recruter de nouvelles personnes à travers le monde." 

Version originale: Bryan Logan/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le cofondateur d'Apple Steve Wozniak vient de lancer une nouvelle startup pour réinventer la formation dans la tech

VIDEO: 4 rituels matinaux difficiles à adopter mais qui peuvent vous faire beaucoup de bien