Tesla poursuivi en justice par un fournisseur français pour ne pas avoir payé ses factures

Tesla poursuivi en justice par un fournisseur français pour ne pas avoir payé ses factures

Reuters / Mike Blake

Tesla devrait environ 1,77 million de dollars (1,58 milliards d'euros) pour retard de paiement, d'après une action en justice intentée mardi 28 mai par un fournisseur français de métaux. Selon les documents judiciaires, Lebronze Alloys fournit une pièce métallique pour les moteurs électriques de Tesla depuis 2016. Toutefois, la société a fait savoir dans la poursuite que les efforts de l'entreprise pour recouvrer les 1 559 420,06 euros que l'entreprise doit ont été infructueux.

"LBA a fait de nombreux efforts pour que Tesla paye les montants qu'il devait à LBA. LBA a convoqué des réunions, envoyé des mails et des lettres, et appelé de nombreuses fois dans le but d'obliger Tesla à payer ce qu'il devait, à répondre à toutes les questions que Tesla aurait pu avoir et à résoudre tous les problèmes", indique le document, qui a été déposé dans le district nord de la Californie. "De plus, LBA exigeait des garanties raisonnables concernant la rentabilité de Tesla".

À lire aussi : Elon Musk serre la ceinture de Tesla pour éviter la faillite

En 2016, Tesla a accepté d'acheter des pièces de Lebronze Alloys pour un nombre de véhicules allant jusqu'à 1,5 million, selon les contrats déposés en tant que preuves dans le procès de mardi. Cet accord a été modifié en février 2019, et les prévisions ont été réduites à 250 000 seulement, selon une autre pièce à conviction. "Le 17 avril 2019, Tesla a demandé, sans préavis, une conférence téléphonique immédiate au cours de laquelle Tesla a prétendu donner un avis verbal de résiliation de l'accord initial et de l'accord modifié, sans préavis et contrairement aux modalités de l'accord initial et de l'accord modifiée", indique le document. "Cela constituait une violation, une répudiation et une violation anticipée de l'accord initial, ainsi que de l'accord modifié".

Lebronze Alloys demande au tribunal d'obliger Tesla à payer les frais de retard supposés, ainsi que le remboursement de ses frais juridiques et autres dommages et intérêts. Tesla n'a pas voulu répondre à Business Insider US.

Ce n'est pas la première fois que les fournisseurs Tesla sont mécontents du constructeur de voitures électriques d'Elon Musk. Le Wall Street Journal a rapporté en juillet 2018 que Tesla avait envoyé un communiqué à des fournisseurs pour réclamer des remboursements. Le mémo affirmait que l'argent était "essentiel pour la poursuite des opérations de Tesla", selon le Wall Street Journal.

À lire aussi : Tesla dévoile son plan pour obtenir 2 Mds$, Elon Musk mettra largement la main à la poche

Plus tard dans l'année, en août 2018, 18 de 22 cadres supérieurs d'entreprises d'approvisionnement automobile ont déclaré dans un sondage publié par le Wall Street Journal que Tesla représentait un risque financier pour leur entreprise. Sur les 22 cadres, huit ont avoué s'inquiéter à propos d'une possible faillite de Tesla. La situation de trésorerie de Tesla est revenue récemment au premier plan des préoccupations des investisseurs, car des chiffres de livraison décevants et des rapports trimestriels sur les résultats ont amené le cours de l'action à moins de 200 dollars (180 euros) par action.

Vous pouvez lire le document complet ci-dessous :

Lebronze Alloys vs Tesla by on Scribd

Version originale : Graham Grapier / Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 20 applis qui vident votre batterie le plus rapidement parmi vos préférées

VIDEO: Voici les premiers petits boulots de grands businessmen

  1. Coquillette

    "Tesla devrait environ 1,77 million de dollars (1,58 milliards d'euros)"
    Le taux de change est quand même violent, je comprend qu'ils ne paient pas...

  2. Menétrey

    "1,77 million de dollars (1,58 milliards d'euros)" Ehh ben quelle dévaluation de l'euro !

Laisser un commentaire