J'ai testé la Tesla Model 3 qui débarque en France ce jeudi, voici mon verdict

Trois ans après sa présentation, la Tesla Model 3, le véhicule le plus abordable du constructeur dirigé par Elon Musk, arrive en France, ce jeudi 14 février 2019. Alors que la Model S est une belle berline de luxe, et que la Model X est un SUV de haute technologie, la Model 3, en revanche, a été conçue pour être un point d'entrée vers la vie en Tesla. A l'heure actuelle, c'est un véhicule à quatre portes avec une autonomie de plus de 500 kilomètres en un seul chargement. Elle coûte 53 500 euros, beaucoup plus que la version de base à 35 000 dollars que Tesla promet, mais n'arrive pas encore à fabriquer.

Une voiture dont le prix se situe entre 53 000 et 64 000 euros devrait beaucoup attirer l'attention. "Nous livrerons plusieurs dizaines de véhicules dès cette semaine", affirme la direction de Tesla France, interrogée par Le Parisien. "Nous commençons par le haut de la gamme — Performance et Batterie grande autonomie, avant de commercialiser courant 2019 le modèle Standard, plus accessible."

A l'automne 2018, Matthew DeBord de Business Insider a pu tester la Tesla Model 3 pendant tout une semaine, une expérience qu'il avait déjà mené avec les autres modèles de la marque. C'est le test ultime : une de ses machines sexy tout électriques du futur — avec leur design tranchant et leur vitesse incroyable, leurs quantité de technologie et leurs aspirations à être totalement autonomes — peut-elle gérer la vie quotidienne ?

La grande question, bien sûr, est : après tous les retards subis par la Model 3 lors de son entrée en production en 2017, ainsi que toutes les polémiques autour d'Elon Musk et Tesla, que vaut vraiment cette voiture ? Et plus important encore : si elle est impressionnante au départ, qu'en est-il après l'avoir conduite pendant quelques jours, sous la pluie et le soleil, avec un plein de passagers ou seul ?

Voici ce qu'il a appris.

Je me suis rendu au magasin Tesla dans le quartier de Red Hook à Brooklyn, New York pour aller chercher la Model 3.

Il s'agit d'une Model 3 à batterie grande autonomie qui coûte 64 300 euros en version Premium, ce qui signifie qu'elle a une batterie de 75 kilowatts/heure et peut parcourir 500 kilomètres avec un seul chargement. C'est bien plus cher que le modèle de base, un véhicule à 35 000 dollars (31 000 euros), que Tesla ne fabrique pas encore.

Avec les options de la version Premium, plus 5300 euros pour le système "Pilotage automatique amélioré", et 2600 euros pour la peinture rouge, la Tesla Model 3 vaut le prix d'une berline de luxe.

Plus tôt cette année, Tesla nous avait prêté une Model 3 à grande autonomie pour quelques heures. Et, j'étais déjà un peu époustouflé.

Cette fois-ci, Tesla nous prête une Model 3 à propulsion arrière avec un habitacle entièrement noir, le véhicule que j'ai récupéré à Brooklyn.

Ce serait le véritable test pour me faire un vrai avis. Je pourrais utiliser la Model 3 comme une personne normale : aller faire des courses et au match de foot de mon fils, faire des sorties en famille, me rendre au travail en voiture. Et utiliser toute la batterie pour pouvoir la recharger.

La Model 3 est un véhicule au design tranchant, conçu par Franz von Holzhausen de Tesla pour incarner la pensée avant-gardiste sans prendre de risques insensés et fous.

La Model 3 est élégante, n'a pas trop de courbes, et ressemble à un mélange entre un coupé et une berline. Pas de calandre parce qu'il n'y a pas de moteur à essence qui ait besoin d'air !

La Model 3 ressemble beaucoup à sa grande soeur, la Model S. À mon avis, elle est plus belle à plus petite échelle.

Le toit est composé d'une vitre courbée continue, avec un coffre arrière au design aérodynamique qui s'achève par un aileron. Les poignées de porte encastrées et les contours de fenêtre sont les principaux éléments chromés de la Model 3.

Qu'est-ce qui manque ? Un badge pour indiquer "Model 3" ainsi que le niveau de finition.

La Model 3 est sans fioriture à l'exception du logo Tesla.

Les phares sont un peu simples selon la norme de notre époque. Mais à mon avis, les designs des phares sont devenus trop élaborés.

Contrairement à la Model S, les poignées de porte de la Model 3 ne sortent pas automatiquement. Au lieu de cela, vous devez appuyer dessus, comme sur une chasse d'eau, avant de les tirer.

Un autre détail chromé.

La Model 3 dispose d'un coffre spacieux.

J'ai pu y faire entrer des courses pour une famille de cinq personnes sans problème.

De plus, la Model 3 possède un coffre avant.

Je l'ai utilisé pour préparer mon audition dans "Westworld". Au total, la Model 3 offre un vaste espace de 425 litres. Cela donne à la Model 3, une berline, une polyvalence comparable à celle des SUV.

Une appli pour smartphone Tesla permet aux propriétaires de gérer un large éventail de fonctions du véhicule. Et elle sert de clé pour la Model 3 !

Elle vous dira même quand le coffre est ouvert. Et vous pouvez aussi donner un nom à votre voiture.

Le coffre avant est aussi le plus proche accès aux équipements électriques de la Model 3. Le bloc batterie est sous le plancher et le moteur triphasé se trouve sur l'essieu arrière.

Les freins sont assez costauds et heureusement, car la Model 3 dans cette configuration peut passer de zéro à 100 km/h en cinq secondes environ.

C'est assez rapide pour tout le monde, et la qualité de cette vitesse est très Tesla et très propre aux voitures électriques.

Une Model S P100D avec le Ludicrous Mode engagé peut passer de zéro à 100 km/h en moins de 2,3 secondes. C'est une accélération brutale. La Model 3 est plus calme. Mais pas trop calme. Vous êtes récompensé quand vous appuyez à fond sur l'accélérateur.

Elle dispose également d'un freinage par récupération, qui peut être personnalisé pour être lourd ou léger. Le frein lourd agit presque comme un frein moteur et permet au conducteur de freiner activement beaucoup moins souvent qu'avec un véhicule à essence, tout en rechargeant la batterie. Le frein léger atténue l'impression que la Model 3 tire lorsque le véhicule roule en roue libre.

Pour ce que ça vaut, la Model 3 que j'ai testée manquait d'un mode Ludicrous ou Insane. Le mode par défaut est l'accélération rapide. Mais vous pouvez passer en mode Chill, qui la bride. Et je l'ai fait. Il est beaucoup plus facile de vivre avec le mode Chill.

Une semaine de pluie m'a permis de voir comment la Model 3 à propulsion s'est comportée dans des conditions humides. Elle les a bien gérées sans effort. Qui a besoin d'une traction intégrale ?

Il faut être minimaliste pour aimer l'intérieur de la Model 3. Les sièges sont en cuir d'origine non-animale.

Tesla fabrique ses propres sièges. Ceux de la Model 3 sont tout à fait confortables pour une conduite plus fougueuse, et les sièges avant sont chauffants.

Ils me rappelaient un excellent matelas en mousse à mémoire de forme. Remarquez les surpiqûres subtiles.

Les sièges arrières sont sous forme de banquette, mais également confortables.

L'espace pour les jambes est raisonnable. Je mesure 1,75 mètres...

... et je n'ai pas eu de mal à étendre mes jambes. Les passagers plus grands peuvent avoir des difficultés, mais pour une voiture de cette taille, l'espace pour les jambes est décent.

C'est dommage que le temps ait été si mauvais toute la semaine, car je n'ai pas pu profiter de ce magnifique toit vitré.

Le tableau de bord a toujours été le point d'orgue de la Model 3.

Commençons par le volant. Contrairement à presque tous les autres volants de la planète, celui de la Model 3 n'a presque pas de boutons.

Vous avez le choix entre une molette gauche...

... et une molette droite.

En plus de contrôler le volume du système audio, ils sont utilisés pour régler le volant...

.... et les rétroviseurs extérieurs.

Il n'y a pas de commandes sur le tableau de bord, donc l'expérience du conducteur est complétée par une paire de manettes. La Model 3 est équipée d'essuie-glaces à détecteur de pluie.

Celui de droite est le levier de vitesses, et il active l'Autopilot (si disponible) en deux mouvements vers le bas.

Cette bande de bois qui traverse l'habitacle est si apaisante. La fente au dessus diffuse l'air chaud ou froid.

Et la direction du flux d'air est gérée à l'aide d'un écran tactile central de 15 pouces.

Le reste de l'intérieur est bien aménagé mais, encore une fois, minimaliste. Tesla a cherché à soustraire plutôt qu'à ajouter avec la Model 3.

Les équipements du pilotage automatique sont dissimulés dans le design de la Model 3.

Au cas où vous vous poseriez des questions sur le pilotage automatique : j'ai déjà passé en revue la technologie et je la considère comme un régulateur de vitesse très évolué. Je vous déconseille fortement de l'utiliser sans les mains.

La Model 3 est conçue pour avoir un jour une pleine capacité d'auto-conduite. Ce jour n'est pas encore arrivé. Mais si c'est le cas, cela ajoutera sûrement de la valeur.

J'ai utilisé le pilote automatique avec la Model 3 pendant mon plus long test, et il a fonctionné comme il l'a toujours fait pour moi dans les autres véhicules Tesla. Mais la vérité est que j'ai tellement aimé conduire la Model 3 que je n'ai pas mis le pilotage automatique en marche très souvent. Je ne peux pas être la seule personne à ressentir ça.

Les Tesla sont un plaisir à conduire. Cette tentation toujours présente, pour être honnête, rend le pilotage automatique superflu. Si je l'achetais, je ne suis pas sûr que je paierais les 5300 euros supplémentaires. Mais c'est moi. J'aime conduire. Et pour ce qu'il est, le pilotage automatique est une excellente technologie.

Le bouton des feux de détresse est, m'a dit Tesla, le seul bouton dans la voiture. C'est presque exact.

Il y a des boutons pour les portes.

Et je considère le klaxon comme une sorte de bouton. Mais vous avez compris l'idée : rien de superflu. La plupart des fonctions se trouvent sur l'écran tactile.

L'espace de rangement est bon, mieux que beaucoup d'autres berlines de cette taille que j'ai testées. L'absence de moteur thermique libère beaucoup d'espace.

J'aime particulièrement ce socle pour smartphone, qui possède un port de charge USB dissimulé.

Une paire de porte-gobelets et une console centrale couleur noire piano.

La boîte à gants s'ouvre à l'aide de l'écran tactile, et c'est vraiment grand !

Si votre téléphone se décharge, ou si vous ne l'avez pas, ou un voiturier doit garer votre Model 3, il y a une clé de la taille d'une carte de crédit qui ouvre le véhicule et lui permet de démarrer.

Généralement, cependant, vous gérez la Model 3 avec l'application. Verrouiller, déverrouiller, coffres, climatisation, statut, niveau de charge. Et vous ne "démarrez" jamais la Model 3. Quand vous grimpez avec votre téléphone, elle s'anime. Partez, et elle s'éteint toute seule.

L'écran tactile porte une immense responsabilité. J'y reviendrai plus tard. Mais il est divisé en zones gauche et droite, avec des informations importantes sur la conduite à gauche et des informations divertissantes à droite. Là où se trouve le "P", par exemple, devient un compteur de vitesse lorsque la voiture est en mouvement.

La caméra de recul n'est étonnamment pas d'une qualité aussi brillante que j'attendais.

Vous disposez de l'intégration Bluetooth et de la connectivité USB habituelles, avec un large choix d'applications et d'affichages qui peuvent être modifiés.

Le système audio est la création de Tesla, et le son est fantastique ! Certains critiques se sont plaints de l'absence de commandes physiques pour la climatisation et le chauffage, mais je me suis habitué assez rapidement à l'écran tactile.

La navigation est une caractéristique remarquable. L'écran est si grand que vous pouvez avoir une vue d'ensemble de votre voyage, et il est assez intelligent pour ajuster les vues et vous guider à travers un itinéraire.

Si vous faites un voyage qui utilise toute la batterie de la Model 3, le système trace un itinéraire qui vous fait aller d'un point de charge à l'autre et optimise votre temps de recharge.

Il fournit également des données précises sur le trafic.

Le système de reconnaissance vocale est à peu près le meilleur que j'ai pu utiliser dans un véhicule moderne. Alors pourquoi ai-je voulu naviguer vers Paramus ?

Parce que c'est là que j'ai mis la Model 3 à recharger, dans un Supercharger près de chez moi.

J'ai pu prendre un café dans la concession Tesla pendant que les électrons s'écoulaient à grande vitesse dans le port de charge de ma Model 3.

La recharge super rapide gratuite à vie était autrefois un grand avantage pour les propriétaires de Tesla. Mais au fur et à mesure que le nombre de propriétaires a augmenté, Tesla a changé ce service.

L'entreprise décourage également les propriétaires d'utiliser ses Superchargers pour des recharges quotidiennes, et préfère qu'ils se branchent à des solutions de recharge plus lentes à la maison et gardent la recharge super rapide pour les longs trajets.

Un Supercharger recharge une Model 3 à grande autonomie entièrement en une heure environ. L'utilisation d'une alimentation de 240 volts vous permettra de le faire en une nuit.

L'appli Tesla offre un moyen pratique de suivre le processus de chargement...

... tout comme l'écran tactile du véhicule.

Et devinez quoi ! Toutes cette technologie se met à jour de temps en temps sans fil ! C'est arrivé au début de mon test. L'opération a pris moins d'une heure.

Quand il était temps de dire au revoir, j'ai rendu la Model 3 au magasin Tesla du Meatpacking District de Manhattan, à New York.

Et j'ai essuyé une larme en laissant la voiture saine et sauve dans sa maison.

Alors, quel est le verdict ?

Vous saviez déjà que j'avais été impressionné par le premier trajet en voiture que j'avais effectué sur la Model 3 et que le fait de pouvoir passer quelques heures à faire le tour de New York et des banlieues du New Jersey ne faisait que renforcer mon opinion positive.

Vous saviez aussi qu'après avoir conduit la Model 3 Performance, j'ai été encore plus ébloui par ce véhicule. Une semaine n'est évidemment pas un test complet, mais je dois vous dire : la Model 3 n'est pas seulement ma nouvelle Tesla préférée, c'est ma nouvelle voiture préférée.

Il n'y a pas de meilleur véhicule de ce type à ce prix que je pourrais acheter actuellement. J'avais littéralement envie, rien qu'en la regardant, de la conduire. Mais au-delà de cela, je le compte maintenant parmi le petit nombre de véhicules que j'ai conduits dans ma vie et qui me vont parfaitement et satisfont tous mes désirs.

J'ai conduit beaucoup, beaucoup de véhicules, des petites voitures économiques aux luxueuses suites d'hôtel sur route, en passant par certaines des sportives et supercars les plus rapides de la planète. Ajoutez à cela un tas de fourgonnettes, de SUV, de pickups et presque tous les véhicules entièrement électriques sur le marché. Mais trois voitures se distinguent nettement pour moi.

Ce sont la Porsche 911, la Mazda MX-5 Miata et la Tesla Model 3. Je me sens à l'aise dans ces voitures, détendu et pleinement épanoui. Je les comprends immédiatement. Je m'unis à elles, sans effort.

La 911 et la Miata sont toutes deux des machines à propulsion, parfaitement équilibrées. Il est intéressant de noter que le Model 3 à propulsion arrière inspire quelque chose de semblable en matière de confiance de conduite, plus que toute autre Tesla que j'ai piloté. Et je les ai tous pilotées, jusqu'à l'intense Roadster original.

Mais ce qui est vraiment hypnotique et fascinant dans la Model 3, c'est le nombre d'idées géniales qui ont été regroupées dans une seule voiture. C'est une voiture qui déborde d'idées réfléchies sur le présent et l'avenir, et sur l'avenir lointain. Ces idées sont extrêmement optimistes. De toute évidence, parce qu'elle n'émet pas de gaz d'échappement, vous pouvez acheter une Model 3 pour vous sentir mieux dans votre peau et vivre une vie aux prises avec les problèmes environnementaux.

Mais vous pouvez aussi vous sentir mieux dans votre peau parce que la Model 3, de par sa nature, vous permet de vous sentir mieux dans votre peau. C'est un stimulant intellectuel, une machine à améliorer l'humeur. Je me requinquais à chaque fois que je me glissais derrière le volant et, la plupart du temps, je devais composer avec la morosité pluvieuse de la région de New York. Le ciel gris n'allait pas s'éclaircir, mais cela n'avait pas d'importance, car la Model 3 m'a aidé à avoir un visage heureux.

Le Model 3 impressionne sur tous les fronts.

Elle peut atteindre une vitesse de 100 km/h en cinq secondes, elle peut rouler toute seule dans certaines conditions et elle a obtenu une note de sécurité de cinq étoiles de la part du gouvernement américain. De plus, il s'agit d'une voiture entièrement électrique fabriquée en Californie par la première nouvelle compagnie automobile américaine depuis des décennies.

Mais ce qui est vraiment étonnant, c'est que Tesla, en seulement cinq ans en tant que constructeur sérieux d'automobiles, a pu construire une voiture de cette qualité. C'est une réalisation stupéfiante.

Attendez, j'ai dit de qualité ? Je voulais dire géniale.

Attendez, j'ai dit "géniale" ? Désolé, je voulais dire la meilleure.

Dites bonjour à la meilleure voiture que votre argent peut actuellement acheter.

Version originale : Matthew DeBord/Business Insider


Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Tesla ajoute un 'mode chien' sur ses voitures — voici en quoi il pourrait consister

VIDEO: Cette startup berlinoise va s'associer à Audi et Vodafone pour mettre la 4G sur la Lune dès 2019

12 Commentaires

  1. Gilles GREGOIRE

    Le prix : 63000 et quelques euros TTC en France à ne pas comparer à 35.000 $ model de base HORS TAXES (pas de TVA)
    aux USA, un prix est TOUJOURS donné HORS TAXES. à chacun de rajouter la TVA d'un des états US

    • joebar

      63000 euros....ça fait cher le retrait de moteur thermique et l'ajout de batterie....quid du cout d'entretien et de la fiabilité sur le moyen/long terme ! urgent d'attendre..... et de voir ce que va proposer la concurrence ...

      • top

        563000 km sur une seule batterie tesla... moteur capable de depasser 1.5 million de kilometres
        l économie de carburant et 12x fois de pannes et garages font faire une économie supérieure au prix de la voiture
        qui aurait cru qu une voiture deviendrai un investissement rentable pour un concommateur , bravo tesla

  2. LEBEAU

    Absolument pas convaincu par rapport au thermique, des le départ les jeux sont faits dans le reportage. Je n'insiste pas naturellement sur la pollution engendrée par l'électrique...

  3. Il faut attendre et essayé

  4. savoir

    faudrait un minimum s informer
    le model3 aux usa à 35000$ ne sera proposer que dans quelques semaines
    actuellement le prix d entrée est 42900$

    en france nous n avons pas encore acces a ce model3 à 42900$ (sinon 9000$ de plus) pour l instant seul les long range sont commandables depuis l europe
    les deux haut de gamme "grande autonomie" et "performance" sont à 53500euros et 64300euros mais ne sont pas comparable avec le model à 42900$ mai à 42900+9000$

    bref oui bientôt une model à 35000$ au us et vers 35000/38000euros

    et la gigafactory 4 sera en europe et là plus de frais de douane
    tesla prevoit 12 gigafactorys sur la planete

  5. àcorriger

    le premier à 53500euro en france est au dessus du model à 42900$ us, c est le model à 51900$
    en france on n a acces qu au deux haut de gamme des model3s pour l instant

  6. jerome

    "Les sièges sont en cuir d'origine non-animale."
    : en plastique quoi !

    • Daille

      Pas de plastique, mais du cuir vegan plutôt robuste.

    • Daille

      Pas en plastique, mais en cuir vegan plutôt robuste.

      • sur le site Testa il est écrit : "un cuir entièrement synthétique.".
        Bref c'est le retour du Skaï .

        Pour info c'est du polychlorure de vinyle ou du polyuréthane sur un tissu ou une toile.

  7. Pierre

    Un article bien évidemment 100% objectif, et remarquable d'impartialité... Un point demeure sans réponse: si le cuir est d'origine non-animale, le bois serait-il d'origine non-végétale? En tous cas, un article d'origine 100% publicitaire, pour acheteur livré sans cerveau d'origine.

Laisser un commentaire