La Coupe du monde de football dope les revenus de TF1 qui grimpe en Bourse

REUTERS/Vincent Kessler

TF1 a profité de l'effet Coupe du monde. Le groupe audiovisuel a vu son chiffre d'affaires progresser de plus de 8% au deuxième trimestre 2018, tiré notamment par les recettes publicitaires engrangées dans le cadre de la diffusion des matches de football, qui ont enregistré une audience moyenne de 9 millions de téléspectateurs.

Si les revenus de TF1 ont augmenté, la rentabilité de la chaîne de télévision a quant à elle diminué, en raison du coût très élevé d'acquisition des droits de diffusion de la première compétition sportive au monde. 

Cela n'empêche pas la valeur d'afficher l'une des plus fortes progressions au sein de l'indice SBF 120, à la Bourse de Paris. Le titre TF1 prenait ainsi 4,28% à 10h18, mercredi 25 juillet, pour s'établir à 9,54 euros. 

Cours de l'action TF1 à 10h18, mercredi 25 juillet 2018. Investing.com

Voici quelques chiffres clés

  • Chiffre d'affaires publicitaire des cinq chaînes en clair de la société au deuxième trimestre: 404,6 millions d'euros, en hausse de 1,6%.
  • Chiffre d'affaires de l'ensemble du groupe TF1: 584,3 millions d'euros, contre 539,4 millions d'euros au deuxième trimestre 2017.
  • Coût des programmes de toutes les chaînes du groupe: 269,2 millions d'euros, en augmentation de 20,5 millions d'euros par rapport au deuxième trimestre 2017.
  • Coûts liés à la diffusion de la Coupe du Monde: 46 millions d'euros pour les 18 matches retransmis en direct au mois de juin.
  • Résultat opérationnel courant: 62,2 millions d'euros, en baisse de 12,5% par rapport au deuxième trimestre 2017.

Le coût lié à la retransmission de la Coupe du monde de football "est en grande partie compensé par la maîtrise des coûts des programmes et la croissance des activités de production", fait valoir TF1 dans un communiqué. Au total, la compétition, en incluant les matches diffusés en juillet, a coûté 71,5 millions d'euros au groupe. 

Hors coûts liés à cet événement sportif, la marge opérationnelle courante ressort en progression sur l'ensemble du semestre, à 13,5%, contre 10,4% au premier semestre 2017.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Plus de 19 millions de personnes ont regardé le match France-Belgique sur TF1 mardi soir

Voici pourquoi il est tout simplement impossible d'atterrir sur Jupiter