TF1 souffre de l'annulation de matches à la Coupe du monde de rugby

Le demi de mêlée sud-africain Faf de Klerk, lors de la demi-finale de la Coupe du monde de rugby 2019 opposant l'Afrique du Sud au Pays de Galles, au Stade international de Yokohama, au Japon, le 27 octobre 2019. MARK R. CRISTINO/Sports Inc./Abaca

Les grandes compétitions sportives ne sont pas toujours faciles à rentabiliser pour les diffuseurs. Et la Coupe du monde de rugby, qui a lieu en ce moment au Japon, ne fait pas exception. Les annulations de matches n'ont pas facilité la chose. Trois rencontres au total n'ont pas pu être jouées à cause du typhon Hagibis, qui a causé la mort de 35 personnes et fait 20 disparus sur son passage. Pour le groupe TF1, qui diffuse sur ses chaînes (TF1 et TMC) la compétition, les annulations des matches France-Angleterre, Nouvelle-Zélande-Italie et Namibie-Canada ont forcément entraîné un manque à gagner.

Même s'il est "trop tôt pour chiffrer" le coût total d'une compétition encore en cours, "des annulations de matches, et notamment un match comme France-Angleterre, c'est évidemment un manque à gagner important", a précisé lors d'une conférence téléphonique le directeur général adjoint aux finances du groupe, Philippe Denery, rapporte l'AFP. "C'est plus d'un million d'euros, et pas non plus 'double digit'" (10 millions d'euros), a-t-il ajouté. L'organisateur World Rugby a décidé pour la première fois d'annuler des matches d'une coupe du monde de rugby en raison de risques d'inondations et de glissement de terrain.

'Une bonne opération en matière d'image'

Pour Philippe Denery, il reste "important" pour TF1 de diffuser ce type d'événement. "On perd de l'argent sur la Coupe du monde de Rugby, c'était prévu et piloté avec une anticipation lors des six premiers mois de l'année. (...) Oui nous perdrons plus d'argent que prévu mais nous trouverons des compensations ailleurs", a-t-il déclaré, toujours selon l'AFP. Il précise en outre que la régie publicitaire du groupe audiovisuel a pu à l'occasion de cette compétition "renouer avec certains annonceurs".

"C'est une bonne opération en matière d'image de s'associer à de grands événements et cela booste la part de marché de la chaîne (son audience, ndlr)", rappelle Philippe Nouchi, directeur de l'expertise média chez Publicis. Mais la compétition était particulièrement difficile à rentabiliser "compte tenu du décalage horaire et du fait que l'équipe de France ne figurait pas parmi les favoris", ajoute-t-il.

D'autant que TF1 n'a pas réussi à revendre les droits des matches présentant le moins d'attrait à d'autres chaînes et s'est donc retrouvé à diffuser l'intégralité des rencontres de la Coupe du monde — 48 étaient prévues au départ avant l'annulation de trois d'entre elles en raison du typhon. Or, selon L'Equipe, le groupe a déboursé environ 45 millions d'euros pour acheter l'ensemble des droits TV de la compétition, dont la finale samedi opposera l'Angleterre à l'Afrique du Sud. 

Recettes publicitaires en baisse au troisième trimestre

Au troisième trimestre 2019, TF1, qui dévoilait ses résultats ce mercredi 30 octobre, a enregistré des recettes publicitaires en baisse, à 322,4 millions d'euros, contre 339,3 millions d'euros un an auparavant. Cette diminution de 1,7% est "due à une base de comparaison particulièrement élevée au troisième trimestre", explique TF1 dans un communiqué. La Coupe du monde de football masculine a effectivement eu lieu l'an passé, du 14 juin au 15 juillet 2018.

Le groupe de médias a par ailleurs dégagé un bénéfice net de 10,5 millions d'euros pour les mois de juillet à septembre 2019, contre 15,6 millions au troisième trimestre de l'année dernière. Et il a confirmé ses objectifs de rentabilité à court et moyen termes. Reste que les investisseurs ne semblent pas convaincus par les résultats de TF1. Le titre chute de près de 8% à la Bourse de Paris, à midi ce mercredi.  

Cours de l'action TF1 à la Bourse de Paris, à 11h29 mercredi 30 octobre 2019. Investing

Les résultats du quatrième trimestre permettront d'estimer si l'entreprise est parvenue à engranger d'importantes recettes publicitaires lors de la Coupe du monde de rugby.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Amazon Channels est disponible en France, voici les chaînes auxquelles vous pouvez vous abonner

VIDEO: Des Français ont inventé un guidon connecté — il doit permettre aux cyclistes de ne plus se faire voler leur vélo