Theresa May cible les sociétés internet dans son premier discours après l'attaque de Londres qui a fait 7 morts

La Première ministre britannique Theresa May devant le 10 Downing Street à Londres, le 4 juin 2017. REUTERS/Kevin Coombs

La Première ministre britannique Theresa May a dénoncé "l'extrémisme islamiste" ainsi que les sociétés internet qui lui offrent "un espace sûr pour prospérer" dans un discours au lendemain de l'attaque terroriste qui a coûté la vie à 7 personnes et blessé des dizaines d'autres samedi soir à Londres.

"Nous ne pouvons pas offrir à cette idéologie l'espace sûr dont elle a besoin pour prospérer. Pourtant c'est précisément ce qu'internet et les grandes entreprises qui fournissent des services internet offrent.. [le gouvernement doit] réguler le cyber-espace pour empêcher l'extrémisme et la préparation terroriste", a dénoncé Theresa May.

La Première ministre propose de collaborer "avec des gouvernement démocratiques alliés pour parvenir à des accords internationaux de régulation du cyber-espace."

Pour nos confrères de Business Insider UK, son discours était "était un pari important et osé que le pays voulait entendre".  

C'est "une prise de position ouvertement politique à peine 12 heures après que trois terroristes foncent dans une foule avec une camionnette sur London Bridge et Borough Market, puis poignardent des passants aux hasards", analyse notre confrère Jim Edwards.  

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une attaque terroriste fait 7 morts à Londres et de nombreux blessés — 3 assaillants ont été tués

VIDEO: Voici un nouveau robot japonais — une épouse virtuelle censée tenir compagnie aux célibataires du pays