Thermomix et Monsieur Cuisine vont bientôt avoir deux nouveaux concurrents avec les robots Intermarché et Bosch

La guerre des robots cuiseurs multifonctions fait rage, Intermarché se lance dans la bataille après le succès du Monsieur Cuisine Connect lancé par Lidl en juin dernier. Lidl.

Le marché des robots cuiseurs multifonctions est plus que jamais en ébullition et la guerre fait rage entre ses principaux acteurs. Thermomix, leader historique du marché, avait déjà dû subir les assauts de Lidl ces derniers mois. L'enseigne allemande a notamment lancé en juin dernier une version connectée de son Monsieur Cuisine, un véritable succès provoquant des ruptures de stock en magasin. C'est maintenant au tour d'Intermarché de se lancer dans la bataille. Selon les informations de Capital, l'enseigne de grande distribution devrait commercialiser pour Noël sa propre version de robot. "Il sera vendu à 349 euros pièce" selon le président d'Intermarché Thierry Cotillard, une première pour la marque. Autre lancement annoncé pour début 2020, le robot Cookit fabriqué par l'allemand Bosch qui avancerait de solides arguments en terme de fonctionnalités.   

La bataille se jouera donc en grande partie sur le prix. Si le dernier modèle TM6 Thermomix développé par la société Vorwerk est commercialisé au prix de 1 299 euros, Monsieur Cuisine Connect de Lidl était lui vendu à 369 euros. Intermarché investit donc le marché avec un prix fixé 20 euros moins cher que le robot de Lidl directement ciblé. Aucune information n'a encore filtré quant au prix du futur Cookit de Bosch. L'autre nerf de la guerre est bien sûr l'approvisionnement. Lidl en avait fait les frais au moment du lancement de son Monsieur Cuisine Connect avec de nombreuses ruptures de stock en points de vente et une vague de mécontentement de la part de ses clients.

À lire aussi — Vous n'avez pas eu de Monsieur Cuisine Connect ? Ces robots Moulinex ou Kenwood peuvent aussi faire l'affaire

Intermarché n'a pour le moment pas communiqué sur le nombre de robots qu'il va commercialiser mais Thierry Cotillard indique que "nous ne ferons pas de publicité car je sais très bien que nous allons tout écouler en un temps record". L'enseigne semble donc très confiante quant au succès à venir de son futur produit. Une manière pour eux d'attirer du monde en magasin : "Avec la loi Egalim qui limite les promotions à 34%, il faut être de plus en plus créatif pour faire la différence et nous aurons chaque mois une offre forte sur le non-alimentaire", explique le président. 

Lidl, Intermarché, Bosch : l'étau se ressert autour de Thermomix

Ce nouveau concurrent a forcément de quoi inquiéter l'historique Thermomix. Même si ce dernier, avec son prix élevé, se différencie forcément en se positionnant sur du haut de gamme. Vorwerk se défend donc en mettant en avant les qualités de son produit : 75% de la production fabriquée en France en Eure-et-Loir, 45 000 recettes disponibles, une précision de cuisson inégalée, de nombreux accessoires et un véritable service avec des conseils en vente directe.

L'arrivée du nouveau Cookit de Bosch en début d'année prochaine est elle aussi très attendue. Testé par le site Les Numériques, le nouveau robot cuiseur de la marque allemande devrait proposer un vrai écran tactile de qualité, réactif et sans molette ou bouton. Une balance très précise sera également intégrée au produit pour faciliter les préparations. Autre avantage, la température qui sera réglable au degré près et pourra monter jusqu'à 200° au fond de la cuve. Comme pour celui de Lidl, la cuve du Cookit de Bosch atteindra 3 litres, contrairement au Thermomix qui n'est qu'à 2,2 litres. La bataille sera donc encore plus rude dans les mois à venir.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Thermomix va ouvrir de nouveaux magasins en France pour contrer Monsieur Cuisine Connect

VIDEO: Voici comment le public a réagi lors de la présentation du premier iPhone par Steve Jobs