Thermomix va ouvrir de nouveaux magasins en France pour contrer Monsieur Cuisine Connect

Le groupe Vorwerk va concentrer la fabrication européenne du Thermomix en France. Vorwerk

La folie des robots cuiseurs multifonctions n'est pas prête de s'arrêter. Après l'arrivée sur le marché du Monsieur Cuisine Connect de Lidl début juin, le groupe allemand Vorwerk travaille à implanter davantage en France le Thermomix pour contrer son concurrent bon marché. Et cela passe principalement par la distribution. En plus de réorganiser sa production du Thermomix au profit de l'usine française de Cloyes-sur-le-Loir (Eure-et-Loir), comme le rapporte Les Echos, le groupe Vorwerk a décidé d'ouvrir plusieurs boutiques en France. 

Une première boutique a ouvert à Paris en septembre 2017, boulevard des Capucines dans le IIe arrondissement. Trois nouvelles boutiques devraient également ouvrir leurs portes, à Toulouse et Marseille d'ici à la fin de l'année 2019, puis à Lyon un peu plus tard, toujours selon Les Echos. En attendant, Vorwerk a ouvert une boutique éphémère au centre commercial de Blagnac, près de Toulouse, jusqu'au 15 juillet 2019. Ce nouveau mode de distribution pourrait élargir la clientèle du Thermomix, jusque là cantonnée à la vente en réunion.

Une stratégie de proximité pour contrer les ventes en baisse du Thermomix 

Le Thermomix représente 39 % du chiffre d'affaires de l'industriel allemand, selon Les Echos. Après de très bonnes ventes en 2015 et 2016, sa croissance s'est arrêtée en 2017, notamment en Europe où le robot cuiseur peine à concurrencer des modèles moins chers comme le Monsieur Cuisine Connect ou encore le robot d'Aldi, qui se vendent près de 800 euros de moins. Pour enrayer cette baisse, l'industriel parie donc principalement sur la qualité de ses services (recettes accessibles sur abonnement). 

La production va de plus être réorganisée puisque l'usine française de Cloyes-sur-le-Loir sera la seule d'Europe. Vorwerk va ainsi fermer ses deux lignes en Allemagne et transférer leur activité en France. "Cette rationalisation nous permet de produire au plus près de nos marchés", a expliqué Bertrand Lengaigne, directeur commercial de Vorwerk France aux Echos. "Et le site de Cloyes-sur-le-Loir va rester la principale usine Thermomix du groupe". Vorwerk parie aussi sur la Chine, un marché en croissance qui représente déjà 15% des ventes du groupe, en ouvrant une usine à Shanghai.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Vous n'avez pas eu de Monsieur Cuisine Connect ? Ces robots Moulinex ou Kenwood peuvent aussi faire l'affaire

Les boutons de vêtements n'apparaissent pas du même côté pour les femmes que pour les hommes — voici pourquoi