Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Thierry Henry s'associe au projet de rachat d'Arsenal par le patron de Spotify

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Thierry Henry s'associe au projet de rachat d'Arsenal par le patron de Spotify
Thierry Henry, ici photographié en 2015 alors qu'il entraînait les U19 d'Arsenal, a annoncé se joindre au projet de rachat du club londonien par Daniel Ek, le PDG suédois de Spotify. © Joshjdss/Wikimedia Commons

Seulement quelques jours après le fiasco de la Super League à laquelle Arsenal devait participer, Daniel Ek, le PDG de Spotify, avait fait part de son souhait de racheter le club londonien — une proposition qui a provoqué quelques levés de sourcils. Mais au soir du lundi 3 mai, son projet a non seulement été confirmé, mais surtout adoubé par Thierry Henry, véritable légende vivante du club.

Invité sur la chaîne britannique Sky Sports, l'ancien avant-centre français, reconverti en entraîneur, a souligné que l'entrepreneur suédois avait "contacté" Stan Kroenke — le propriétaire américain du club — et avait "déjà dit lui-même qu'il avait collecté les fonds pour s'assurer qu'il puisse faire une bonne offre."

Selon Sky Sports, Daniel Ek devrait formuler une offre de 1,8 milliard de livres sterling (un peu plus de 2 milliards d'euros) pour le club du nord de Londres avant la fin de la semaine.

À lire aussi — La banque JPMorgan subit les foudres des fans de foot pour avoir soutenu la Super Ligue

"En tant qu'enfant, j'ai encouragé @Arsenal aussi longtemps que je me souvienne. Si [Kroenke Sports and Entertainment] souhaite vendre Arsenal, je serais heureux de me lancer dans la course", avait tweeté le PDG de Spotify le 23 avril.

"Ils doivent maintenant écouter", a appelé le meilleur buteur de l'histoire d'Arsenal et de l'équipe de France, aujourd'hui âgé de 43 ans. "Beaucoup de gens ont crié qu'ils voulaient que le propriétaire parte. Nous essayons de proposer une solution qui implique les fans et qui permette de retrouver l'ADN du club."

'Daniel ne partira pas'

Après les déclarations de Daniel Ek fin avril, Stan Kroenke, à travers sa société Kroenke Sports and Entertainement, avait tenu à réfuter toute volonté de vendre le club : "Ces derniers jours, nous avons remarqué des spéculations dans les médias au sujet d'une possible offre de reprise d'Arsenal (...) Nous restons investis à 100% envers Arsenal et nous ne vendrons aucune participation dans le club".

Un démenti qui n'a semble-t-il pas refroidi les ardeurs du cofondateur de Spotify, dont la fortune s'élève à plus de 4 milliards de dollars (environ 3,3 milliards d'euros), selon Forbes. "Je pense que cela va être long et difficile — si cela se produit un jour. Une chose que je tiens à répéter, c'est que Daniel ne partira pas, il sera là à attendre de voir s'ils veulent vendre", a affirmé Thierry Henry.

Outre Thierry Henry, Daniel Ek s'est également entouré d'anciens Gunners de renom pour mener son projet à bien : Patrick Vieira, mais aussi Dennis Bergkamp.

À lire aussi — Les 20 clubs de football les plus valorisés au monde

Découvrir plus d'articles sur :