Le patron français de Technip va partir avec un méga bonus alors que le groupe pétrolier accumule des pertes colossales

Plateforme pétrolière de Technip située au large de la Malaisie. Technip

Thierry Pilenko, PDG du groupe franco-américain TechnipFMC, devrait quitter son poste le 1er mai prochain avec un méga bonus de 14 millions d'euros alors que le groupe accumule les pertes colossales depuis deux ans, révèle BFM Business, ce jeudi 21 mars 2019. TechnipFMC est un groupe pétrolier coté au CAC 40. Il a perdu près de 2 milliards de dollars en 2018. La fusion des deux entreprises a été effective le 16 janvier 2017. Thierry Pilenko sera remplacé par Doug Pferdehirt, DG du groupe, et ancien patron de FMC.

A l'occasion de ce départ programmé, Thierry Pilenko, 61 ans, touchera 14 millions d'euros de primes, selon le détail fourni par BFM Business, qui cite le rapport annuel de TechnipFMC. En poste depuis 2007, le dirigeant bénéficiera d'actions gratuites valorisées à 10 millions d'euros attribuées entre 2015 et 2017 auxquelles s'ajoutent une clause de non-concurrence d'un an de salaire de 2 millions d'euros et un an de salaire supplémentaire "contre l'engagement de renoncer à toute poursuite contre TechnipFMC, soit à nouveau 2 millions d'euros", écrit le site internet.

BFM Business précise que Thierry Pilenko a un salaire fixe de 900 000 euros et le salaire variable de 1,95 million d’euros. et qu'il conservera aussi 450 000 autres stock-options qu'il pourra exercer d'ici 2024 si le cours dépasse 24 euros pour faire une plus-value.

Interrogé sur Europe 1 à ce sujet, le président du Medef Geoffroy Roux de Béziers a jugé cette situation "inacceptable." "Si les faits décrits sont exacts, c'est une prime à l'échec et c'est totalement inacceptable", a expliqué le patron des patrons, détaillant au passage le dispositif de contrôle normalement en vigueur en France. "Si la société est cotée en France — c'est la seule réserve — on a un comité qui peut se prononcer. Ça avait été le cas pour le parachute doré du PDG de Carrefour, qui y a renoncé immédiatement. Donc on est capables de faire de l'auto-régulation". 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : D'Anna Wintour à Amancio Ortega, ces 11 milliardaires ont brillamment réussi sans formation universitaire

VIDEO: Ces moules en forme de cœur ou de Bouddha donnent aux fruits des allures atypiques