Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Thomas Pesquet informe que la préparation pour sa deuxième mission spatiale est en 'stand-by'

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Thomas Pesquet informe que la préparation pour sa deuxième mission spatiale est en 'stand-by'
L'astronaute français Thomas Pesquet. © ESA/P. Sebirot

Comme trois milliards de personnes sur Terre, l'astronaute Thomas Pesquet est actuellement en confinement chez lui. A l'occasion de la webconférence "SpaceConnectUs" organisée par l'Agence spatiale européenne (ESA) et la campagne Asteroid Day jeudi 26 mars 2020, le Français, qui a effectué une première mission à bord de la Station spatiale internationale (ISS) entre novembre 2016 et juin 2017, a indiqué que pour l'instant, sa "deuxième mission spatiale qui devait avoir lieu en fin d'année est en stand-by. Tout le monde a les mêmes problèmes sur le globe. Il n'est pas possible de prendre l'avion pour aller à Houston". Et d'ajouter : "je devrais déjà être à Houston."

C'est en effet au Johnson Space Center à Houston (Etats-Unis) que les astronautes qui doivent rejoindre l'ISS se préparent et suivent un entraînement intensif avant leur décollage. Pour Thomas Pesquet, ce stage devait débuter fin mars. Révision pour évaluer la connaissance des systèmes et des opérations de l'ISS, essayage et test de le combinaison spatiale, simulations pour s'entraîner à la vie et au travail en impesanteur entre autres. Thomas Pesquet a ainsi précisé : "on s'est donné rendez-vous en juin. Le but, c'est de maintenir le planning des vols, mais on va essayer de ne mettre personne en danger", en référence à l'épidémie due au coronavirus, qui a obligé les agences spatiales, que ce soit la NASA ou l'ESA, à faire télétravailler la plupart de son personnel et de mettre certaines missions en veille.

En revanche, le personnel clé effectuant des tâches critiques comme le maintien des opérations des vaisseaux spatiaux en temps réel continue de travailler depuis les sites des agences. C'est notamment le cas des ingénieurs au sol qui s'occupent de l'exploitation de l'ISS.

A lire aussi — L'astronaute italienne Samantha Cristoforetti donne une stratégie mentale pour mieux vivre le confinement

"Pendant cette petite parenthèse", celui qui rêve d'aller sur la Lune mais aussi sur Mars a déclaré qu'il faisait aussi du télétravail, ce qui lui "donne des grandes plages de temps". Enfin, Thomas Pesquet a rappelé qu'il faut garder une idée en tête en cette période de confinement. "On est tous en mission", comme lorsque les astronautes partent en mission à bord de l'ISS. "Notre mission à nous, c'est de rester chez soi pour empêcher la propagation du virus. C'est l'état d'esprit à avoir."

Découvrir plus d'articles sur :