Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Thomas Pesquet sera bien le prochain astronaute européen à effectuer une seconde mission dans l'espace

Thomas Pesquet sera bien le prochain astronaute européen à effectuer une seconde mission dans l'espace
© Wikimedia Commons/NASA

Le Français Thomas Pesquet devrait bien être le prochain astronaute européen de la promotion de 2009 à effectuer sa seconde mission dans l'espace, a confirmé le directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA) Jan Wörner lors de sa conférence de rentrée, ce mercredi 15 janvier 2020, à Paris. "En 2009, nous avons eu une sélection d'astronautes. L'ESA a sélectionné six astronautes de différentes nationalités et j'ai dit, dès le premier jour de mon arrivée à l'ESA, que ces six devraient effectuer deux vols. Nous avons déjà deux vols pour Alexander Gerst en 2018 et Luca Parmitano, à l'heure actuelle. Le prochain sera Thomas Pesquet".

Et d'ajouter : "et nous avons encore Samantha Cristoforetti qui doit faire un deuxième vol, ainsi que Tim Peake, Andreas Mogensen, et nous avons aussi plus tard pris un autre candidat Matthias Maurer." Le directeur général de l'organisme européen a ajouté qu'il ne pouvait donner "un message clair ou une confirmation de comment et quand aura lieu ce prochain vol", car tout cela "dépend des discussions avec la NASA et les autres partenaires de la Station spatiale internationale (ISS)".

A l'issue de la ministérielle de l'ESA, qui s'est tenue à Séville (Espagne), le 28 novembre 2019, un budget record de 14,4 milliards d'euros pour financer les nouveaux programmes de l'agence spatiale a été voté. Et le volet exploration, qui concerne les missions sur l'ISS, a reçu près de 2 milliards d'euros. Cela signifie donc que "nous avons maintenant la certitude d'avoir le financement de l'ISS sur les trois prochaines années, ce qui garantit le vol de Pesquet et du nouvel astronaute allemand [ndlr : Matthias Maurer]", avait alors expliqué Didier Schmitt, coordinateur pour l'exploration spatiale à l'ESA.

A lire aussi — Le DG de l'Agence spatiale européenne dit que Thomas Pesquet a de bonnes chances d'être choisi pour partir sur la Lune

Thomas Pesquet, qui a effectué une première mission à bord de l'ISS entre novembre 2016 et juin 2017, aurait également de bonnes chances pour être choisi pour partir sur la Lune un jour en raison de son âge relativement jeune (il a actuellement 41 ans), selon le DG de l'ESA, Jan Wörner. Dans un message vidéo diffusé lors du 70e Congrès astronautique international (IAC) en octobre 2019, le Français avait indiqué : "[...] j'ai toujours rêvé d'aller plus loin et plus profondément dans l'espace. J'espère vraiment prendre ma part dans cette prochaine étape de l'exploration spatiale".

Après la ministérielle, l'ESA avait aussi annoncé qu'elle allait également recruter une nouvelle classe d'astronautes "pour poursuivre l'exploration européenne en orbite terrestre basse et au-delà". Selon Frank De Winne, responsable du Centre des astronautes européens à Cologne interrogé sur le sujet par Le Figaro, "le process pourra être lancé dès la fin de l'année prochaine", qui devrait commencer "par une campagne de communication pour faire savoir que nous cherchons des candidats." La taille de cette quatrième promotion n'a pas encore été définie mais "devrait se situer quelque part entre deux et six".

Depuis la création de l'organisation intergouvernementale en 1975, il n'y a eu que trois vagues de recrutement : la première a eu lieu en 1978, la deuxième en 1972 et la dernière en date en 2008-2009, celle dont fait partie Thomas Pesquet.

Découvrir plus d'articles sur :