Publicité

TikTok a supprimé un compte qui faisait la promotion de soirées clandestines malgré le Covid-19

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

TikTok a supprimé un compte qui faisait la promotion de soirées clandestines malgré le Covid-19
© Vybe Together
Publicité

TikTok a déclaré avoir supprimé le compte de Vybe Together, une "application pour les fêtes secrètes", qui utilisait les réseaux sociaux pour promouvoir de grosses soirées pour le Réveillon du Nouvel An à New York, semblant enfreindre les règle de sécurité liées au Covid-19. Une vidéo de Vybe Together, faisant la promotion de "rassemblements secrets" à New York chaque week-end et montrant des foules de personnes en intérieur sans masque, a été visionnée près de 11 000 fois avant que TikTok ne supprime le compte pour avoir violé ses directives communautaires.

La journaliste du New York Times Taylor Lorenz a été la première à repérer le compte TikTok de l'application. "Nous sommes comme Eventbrite, mais en bien plus cool", a déclaré un porte-parole de Vybe Together dans un e-mail adressé à Business Insider US. "Les événements Vybe peuvent être n'importe quoi, comme une soirée jeux de société ou danser la bachata avec vos voisins. Beaucoup de gens ont été isolés et se sentent seuls, et nous voulions leur permettre de se rencontrer."

À lire aussi — Cet outil du MIT évalue le risque d'infection au Covid-19 si vous fêtez Noël avec une personne porteuse du virus

"Nous sommes conscients que les grands rassemblements ne sont pas acceptables et nous n'en faisons pas la promotion. Si nous constatons des événements trop populaires, nous les supprimons."

Vybe Together permet aux utilisateurs de trouver et de créer des fêtes privées. Seuls les membres approuvés par Vybe Together peuvent utiliser l'application.

Site web et publications sur les réseaux supprimés

Après avoir fait face à de vives critiques, Vybe Together a d'abord retiré de son site Web sa page de questions/réponses, sa page de contact et sa page d'offres d'emploi. Au matin du mercredi 30 décembre, le site ne semble plus exister.

Vybe Together a également fait le tri sur ses réseaux sociaux. Même la publication Instagram qui expliquait que les "faits ont été gonflés de façon disproportionnée par les médias" et rappelant "Nous NE CAUTIONNONS PAS LES GRANDS RASSEMBLEMENTS !!!" a fini par être supprimée.

Les seules photos restantes sont celles du logo de Vybe, et le message "Trouve ta Vybe. Soirée dégustation de vin, beer pong ou danse dans un appartement près de chez toi."

Apple a supprimé l'application de l'App Store

Selon LinkedIn, Alexander Dimcevski, un ancien élève de l'université de Baruch à New York, a cofondé une application appelée Trendies en janvier 2020, qui semble avoir été rebaptisée Vybe Together. Le domaine Internet vybetogether.com a été enregistré le 14 septembre 2020. Vybe Together n'a pas répondu aux demandes de renseignements concernant la date de fondation de la société, son siège social ou ses investisseurs.

Selon les informations qui apparaissaient sur le site web, Vybe Together est la propriété de Chaparone Corporation, qu'Alexander Dimcevski a enregistré comme entreprise basée à New York, avec une adresse à Manhattan, le 24 janvier 2019.

L'application Vybe Together, lancée pour la première fois sur l'App Store il y a quatre mois, a été rapidement retirée après que Business Insider US a posé des questions sur elle à Apple. Un représentant d'Apple n'a pas répondu à la demande de commentaires.

Les fêtes favorisent la propagation du virus

Les immunologues et autres experts craignent que les fêtes de fin d'année n'entraînent une hausse des hospitalisations et des décès dus au Covid-19. Plus de 63 000 personnes sont mortes du Covid-19 rien qu'aux États-Unis en décembre, ce qui marque le mois le plus meurtrier de la pandémie pour le pays.

Le gouverneur de Californie Gavin Newsom a instauré des mesures de confinement dans son État alors que la capacité d'accueil en soins intensifs a atteint un niveau critique ce mois-ci, provoquant la saturation des hôpitaux qui ont dû placer des patients dans des boutiques de souvenirs.

Les chercheurs et les experts en maladies infectieuses ont trouvé des preuves que le Covid-19 se répand plus rapidement à l'intérieur chez les personnes ne portant pas de masque, ce qui peut rendre les rassemblements en petit comité risqués.

Les centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont recommandé de rester chez soi pour le réveillon du Nouvel An. Si les Américains choisissent de se rassembler, le CDC préconise de porter un masque, de rester à une distance d'un mètre, d'éviter les foules et d'éviter l'alcool et les cris.

Eventbrite également sous le feu des critiques

Une autre société d'événementiel, Eventbrite, a supprimé deux grandes listes de fêtes à San Francisco, organisées par SF Gate, mais a laissé des centaines d'autres invitations. Des critiques sur les réseaux sociaux ont demandé à Eventbrite de supprimer plus d'événements en raison du danger de transmission du Covid-19.

Eventbrite a licencié 45 % de son personnel en avril, rapporte le média américain Billboard, en raison de l'impact de la pandémie sur l'industrie de l'événementiel. Au troisième trimestre 2020, Eventbrite a enregistré un chiffre d'affaires net inférieur de 73% à celui de la même période l'année dernière.

"La pandémie de Covid-19 est une situation très instable pour tout le monde, y compris les organisateurs d'événements, qui sont les hôtes, les animateurs et les propriétaires des expériences sur la plateforme d'Eventbrite", a déclaré un porte-parole d'Eventbrite dans un mail adressé à Business Insider US.

"Nos directives communautaires ont toujours interdit les événements qui favorisent ou incluent des comportements illégaux et notre communauté joue un rôle essentiel dans le signalement de toute liste d'événement ou de son contenu."

Une hausse des hospitalisations attendue après les fêtes

Les professionnels de santé ont récemment déclaré à Business Insider US qu'ils s'attendaient à ce que les cas de Covid-19 et les hospitalisations augmentent après Noël et le Nouvel An, ce qui pourrait aggraver l'épuisement professionnel des médecins et des infirmiers.

"Je suis assez inquiet de l'augmentation des cas après les fêtes de Noël et du Nouvel An", a déclaré à Business Insider US Jason Harrison, infirmier aux urgences de San Francisco. "Je n'ai vu aucune indication que la population va modifier ou réduire ses déplacements."

Version originale : Allana Akhtar/Business Insider.

À lire aussi — Les contaminations à Wuhan auraient été 10 fois plus élevées que le bilan officiel

Découvrir plus d'articles sur :