'Le web a desservi l'humanité au lieu de la servir': Tim Berners-Lee était effondré de voir que la Russie a utilisé Facebook pour manipuler l'élection américaine

  • L'inventeur du world wide web, Sir Tim Berners-Lee, a déclaré qu'il était "effondré" par les récents abus du web, dans un entretien avec Vanity Fair.
  • Il travaille sur une nouvelle plateforme, Solid, pour re-décentraliser l'Internet et enlever du pouvoir aux monopoles comme Google et Facebook.
  • Il a toujours l'espoir qu'internet peut devenir quelque chose qui sert l'humanité en bien.

Sir Tim Berners-Lee, qui a inventé le web en 1989, a évoqué avec Vanity Fair ce que cela lui a fait de voir son invention transformée en quelque chose de mauvais pour l'humanité.

"J'étais effondré", a-t-il confié à Katrina Brooker de Vanity Fair, à propos des scandales récents sur internet, tels que l'ingérence russe dans les élections américaines et Cambridge Analytica, qui a recueilli les données de 87 millions d'utilisateurs de Facebook.

"Nous avons démontré que le Web a desservi l'humanité au lieu de la servir, comme il était censé l'avoir fait, et a échoué dans de nombreux endroits ", a déclaré M. Berners-Lee.

Il estime que la centralisation croissante du web est le principal problème, autour de sa monopolisation par des géants tech comme Facebook et Google. C'est cette centralisation, dit-il, qui "a fini par produire — sans action délibérée des personnes qui ont conçu la plateforme — un phénomène massif émergent qui est anti-humain".

Ce n'est pas la première fois que Berners-Lee déplore les événements de 2016, qui a vu des militants russes créer de faux comptes sur Facebook et Twitter pour soutenir la campagne présidentielle de Donald Trump. Dans un entretien avec Bloomberg en avril 2017, Berners-Lee a déclaré: "Je dois dire que 2016 a vraiment changé mon attitude."

Mais Berners-Lee ne reste pas un spectateur désespéré. Actuellement, il travaille sur Solid, une plateforme conçue pour re-décentraliser internet et aider les individus à contrôler leurs données personnelles.

"Il y a des gens qui travaillent dans le laboratoire qui essayent d'imaginer comment le web pourrait être différent. Comment la société sur le web pourrait être différente. Qu'est-ce qui pourrait arriver si nous donnons aux gens la vie privée et que nous leur donnons le contrôle de leurs données", a déclaré Berners-Lee. "Nous construisons tout un écosystème."

Son travail sur Solid donne à Berners-Lee un certain espoir pour l'avenir d'internet. "C'est encore passé inaperçu, mais le fait d'y travailler d'une certaine façon permet de retrouver un peu de l'optimisme et de l'excitation que les 'fake news' nous ôtent", a-t-il dit.

Version originale: Isobel Asher Hamilton/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 10 applis iPhone les plus populaires de tous les temps

VIDEO: Voici le premier restaurant qui prépare vos plats avec une imprimante 3D

Contenu Sponsorisé

Votre entreprise fait face à des défis? Apprenez à vous adapter et à prospérer avec Agile

  1. gérardo

    On ne lit nulle part qu'il parle des Hackers russes, c'est le journal Vanity Fair qui en parle.
    Ce qu'il dénonce, c'est la centralisation d'internet par Google et Facebook.

Laisser un commentaire