Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Toshiba ne vendra plus d'ordinateurs portables et cède cette activité à Sharp

Toshiba ne vendra plus d'ordinateurs portables et cède cette activité à Sharp
© Kiyoshi Ota/Bloomberg via Getty Images

Après 35 ans sur le marché de l'informatique, Toshiba tire sa révérence. Le géant japonais ne produira plus d'ordinateurs portable, il vient de revendre le reste de ses activités PC (19,9%) à Sharp, comme annoncé dans un communiqué de presse le 4 août. La nouvelle n'est pas une surprise, Sharp avait déjà racheté 80,1 % de Dynabook, la marque de PC Portable de Toshiba, en 2018. Mais pour le fabricant nippon qui a dominé le marché des ordinateurs portables pendant de nombreuses années, cela marque la fin d'une époque.

Toshiba avait commencé à vendre des PC en 1985, et son iconique T1100 a souvent été décrit comme le premier ordinateur portable grand public au monde. L'entreprise s'est rapidement imposée comme leader des ventes de PC pendant la majeure partie des années 1990 et 2000. Mais depuis 2010, les ordinateurs Toshiba se vendaient moins, concurrencés par d'autres marques comme Dell, HP, Lenovo et Apple, ainsi que par le succès des tablettes et des smartphones toujours plus grands et performants.

Lorsque Toshiba a vendu la majorité de cette activité à Sharp en 2018 pour 36 millions de dollars, sa part sur le marché des ordinateurs portables avait déjà considérablement diminué. La marque ne vendait plus qu'1,4 millions de PC en 2017, contre 17,7 millions en 2011, selon Reuters.

A lire aussi — Microsoft et Facebook s'insurgent contre le refus d'Apple de proposer leurs applis de jeux sur iPhone et iPad

Découvrir plus d'articles sur :