Xee, une plateforme ouverte de collecte, traitement et gestion des données issues de voitures connectées, annonce l'arrivée à son capital du pétrolier Total, du manufacturier Bridgestone et du fonds Cofip.

Basée à Lille, la startup compte 35 salariés. Elle a développé un boîtier qui connecte la voiture à un smartphone.

Ce boitier permet de traiter et analyser 80 données issues du logiciel d'une voiture. Il informe l'utilisateur sur la localisation de la voiture, l'état de la batterie, la vitesse, les accélérations, les freinages, le niveau d'essence…

Le marché potentiel est estimé à 350 millions de voitures. "Nous sommes assis sur un réservoir astronomique", explique Yann Marteil, le directeur de Via iD aux Echos.

Mais Xee a déjà des concurrents officiels comme Drust en France, Mojo au Canada et Automatic aux Etats-Unis, précise Les Echos.

Sans compter Uber, Apple ou Google qui deviennent des fournisseurs de solutions innovantes pour connecter les voitures à leur environnement ou à la 5G.

Xee compte profiter des deux groupes et des 12 millions d'euros levés pour aller plus vite que les géants américains et sur leur propre terrain de jeu comme l'utilisation de l'intelligence artificielle dans la gestion des données captées.

"Nous soutenons l’émergence de cette plateforme de data management, qui permet d’inventer un nouveau lien à l’automobiliste et d’améliorer dans la durée l’expérience utilisateur", explique ainsi Philippe Sauquet, directeur général de la direction Strategy & Innovation de Total, dans un communiqué.

Les garages, gestionnaires de flottes automobiles, les loueurs, les assureurs sont les clients potentiels en France et à l'international.

Xee a été incubée et créée en 2012 par Via ID, la branche start-up du groupe Mobivia qui détient notamment l'enseigne Norauto.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La caméra intelligente dans Echo est un peu effrayante — mais elle donne un aperçu de ce qu'Amazon prépare pour régner sur la tech

VIDEO: Cet exosquelette peut aider les enfants handicapés à marcher